Lire le Coran Juz N°7

الجزء ٧
Juz n°7

De {S.5V.82} à {S.6V.110}

5. al-Ma'idah ; 82 Tu trouveras certainement que les Juifs et les associateurs sont les ennemis les plus acharnés des croyants. Et tu trouveras certes que les plus disposés à aimer les croyants sont ceux qui disent : « Nous sommes chrétiens. » C'est qu'il y a parmi eux des prêtres et des moines, et qu'ils ne s'enflent pas d'orgueil.
5. al-Ma'idah ; 83 Et quand ils entendent ce qui a été descendu sur le Messager (Mouhammad), tu vois leurs yeux déborder de larmes, parce qu'ils ont reconnu la vérité. Ils disent : « Ô notre Seigneur ! Nous croyons : inscris-nous donc parmi ceux qui témoignent (de la véracité du Coran).
5. al-Ma'idah ; 84 Pourquoi ne croirions-nous pas en Allah et à ce qui nous est parvenu de la vérité. Pourquoi ne convoitions-nous pas que notre Seigneur nous fasse entrer en la compagnie des gens vertueux ? »
5. al-Ma'idah ; 85 Allah donc les récompense pour ce qu'ils disent par des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, où ils demeureront éternellement. Telle est la récompense des bienfaisants.
5. al-Ma'idah ; 86 Et quant à ceux qui ne croient pas et qui traitent de mensonges Nos versets, ce sont les gens de la Fournaise.
5. al-Ma'idah ; 87 Ô les croyants : ne déclarez pas illicites les bonnes choses qu'Allah vous a rendues licites. Et ne transgressez pas. Allah, (en vérité,) n'aime pas les transgresseurs.
5. al-Ma'idah ; 88 Et mangez de ce qu'Allah vous a attribué de licite et de bon. Craignez Allah, en qui vous avez foi.
5. al-Ma'idah ; 89 Allah ne vous sanctionne pas pour la frivolité dans vos serments, mais Il vous sanctionne pour les serments que vous avez l'intention d'exécuter. L'expiation en sera de nourrir dix pauvres, de ce dont vous nourrissez normalement vos familles, ou de les habiller, ou de libérer un esclave. Quiconque n'en trouve pas les moyens devra jeûner trois jours. Voilà l'expiation pour vos serments, lorsque vous avez juré. Et tenez à vos serments. Ainsi Allah vous explique Ses versets, afin que vous soyez reconnaissants !
5. al-Ma'idah ; 90 Ô les croyants ! Le vin, le jeu de hasard, les pierres dressées, les flèches de divination ne sont qu'une abomination, œuvre du Diable. Ecartez-vous en, afin que vous réussissiez.
5. al-Ma'idah ; 91 Le Diable ne veut que jeter parmi vous, à travers le vin et le jeu de hasard, l'inimitié et la haine, et vous détourner d'invoquer Allah et de la Salat. Allez-vous donc y mettre fin ?
5. al-Ma'idah ; 92 Obéissez à Allah, obéissez au Messager, et prenez garde ! Si ensuite vous vous détournez ... alors sachez qu'il n'incombe à Notre messager que de transmettre le message clairement.
5. al-Ma'idah ; 93 Ce n'est pas un péché pour ceux qui ont la foi et font de bonnes œuvres en ce qu'ils ont consommé (du vin et des gains des jeux de hasard avant leur prohibition) pourvu qu'ils soient pieux (en évitant les choses interdites après en avoir eu connaissance) et qu'ils croient (en acceptant leur prohibition) et qu'ils fassent de bonnes œuvres ; puis qui (continuent) d'être pieux et de croire et qui (demeurent) pieux et bienfaisants. Car Allah aime les bienfaisants.
5. al-Ma'idah ; 94 Ô les croyants ! Allah va certainement vous éprouver par quelque gibier à la portée de vos mains et de vos lances. C'est pour qu'Allah sache celui qui Le craint en secret. Quiconque après cela transgresse aura un châtiment douloureux.
5. al-Ma'idah ; 95 Ô les croyants ! Ne tuez pas de gibier pendant que vous êtes en état d'Ihram. Quiconque parmi vous en tue délibérément, qu'il compense alors, soit par quelque bête de troupeau, semblable à ce qu'il a tué, d'après le jugement de deux personnes intègres parmi vous, et cela en offrande qu'il fera parvenir à (destination des pauvres de) la Ka'aba, ou bien par une expiation, en nourrissant des pauvres, ou par l'équivalent en jeûne. Cela afin qu'il goûte à la mauvaise conséquence de son acte. Allah a pardonné ce qui est passé ; mais quiconque récidive, Allah le punira. Allah est Puissant et Détenteur du pouvoir de punir.
5. al-Ma'idah ; 96 La chasse en mer vous est permise, et aussi d'en manger, pour votre jouissance et celle des voyageurs. Et vous est illicite la chasse à terre tant que vous êtes en état d'Ihram. Et craignez Allah vers qui vous serez rassemblés.
5. al-Ma'idah ; 97 Allah a institué la Ka'aba, la Maison sacrée, comme un lieu de rassemblement pour les gens. (Il a institué) le mois sacré, l'offrande (d'animaux,) et les guirlandes, afin que vous sachiez que vraiment Allah sait tout ce qui est dans les cieux et sur la terre ; et que vraiment Allah est Omniscient.
5. al-Ma'idah ; 98 Sachez qu'Allah est sévère en punition, mais aussi qu'Allah est Pardonneur et Miséricordieux.
5. al-Ma'idah ; 99 Il n'incombe au Messager que de transmettre (le message). Et Allah sait ce que vous divulguez tout comme ce que vous cachez.
5. al-Ma'idah ; 100 Dis : « Le mauvais et le bon ne sont pas semblables, même si l'abondance du mal te séduit. Craignez Allah, donc, Ô gens intelligents, afin que vous réussissiez.
5. al-Ma'idah ; 101 Ô les croyants ! Ne posez pas de questions sur des choses qui, si elles vous étaient divulguées, vous mécontenteraient. Et si vous posez des questions à leur sujet, pendant que le Coran est révélé, elles vous seront divulguées. Allah vous a pardonné cela. Et Allah est Pardonneur et Indulgent.
5. al-Ma'idah ; 102 Un peuple avant vous avait posé des questions (pareilles) puis, devinrent de leur fait mécréants.
5. al-Ma'idah ; 103 Allah n'a pas institué la Bahira, la Sâïba, la Wasîlani le Hâm. Mais ceux qui ont mécru ont inventé ce mensonge contre Allah, et la plupart d'entre eux ne raisonnent pas.
5. al-Ma'idah ; 104 Et quand on leur dit : « Venez vers ce qu'Allah a fait descendre (la Révélation), et vers le Messager », ils disent : « Il nous suffit de ce sur quoi nous avons trouvé nos ancêtres. » Quoi ! Même si leurs ancêtres ne savaient rien et n'étaient pas sur le bon chemin ... ?
5. al-Ma'idah ; 105 Ô les croyants ! Vous êtes responsables de vous-mêmes ! Celui qui s'égare ne vous nuira point si vous vous avez pris la bonne voie. C'est Vers Allah que vous retournerez tous ; alors Il vous informera de ce que vous faisiez.
5. al-Ma'idah ; 106 Ô les croyants ! Quand la mort se présente à l'un de vous, le testament sera attesté par deux hommes intègres d'entre vous, ou deux autres, non des vôtres, si vous êtes en voyage dans le monde et que la mort vous frappe. Vous les retiendrez (les deux témoins), après la Salat, puis, si vous avez des doutes, vous les ferez jurer par Allah : « Nous ne faisons aucun commerce ou profit avec cela, même s'il s'agit d'un proche, et nous ne cacherons point le témoignage d'Allah. Sinon, nous serions du nombre des pécheurs. »
5. al-Ma'idah ; 107 Si l'on découvre que ces deux témoins sont coupables de péché, deux autres plus intègres, parmi ceux auxquels le tort a été fait, prendront leur place et tous deux jureront par Allah : « En vérité, notre témoignage est plus juste que le témoignage de ces deux-là ; et nous ne transgressons point. Sinon, nous serions certainement du nombre des injustes. »
5. al-Ma'idah ; 108 C'est le moyen le plus sûr pour les inciter à fournir le témoignage dans sa forme réelle ; ou leur faire craindre de voir d'autres serments se substituer aux leurs. Et craignez Allah et écoutez. Allah ne guide pas les gens pervers.
5. al-Ma'idah ; 109 (Rappelle-toi) le jour où Allah rassemblera (tous) les messagers, et qu'Il dira : « Que vous a-t-on donné comme réponse ? » Ils diront : « Nous n'avons aucun savoir : c'est Toi, vraiment, le grand connaisseur de tout ce qui est inconnu. »
5. al-Ma'idah ; 110 Et quand Allah dira : « Ô 'Issa (Jésus), fils de Maryam (Marie), rappelle-toi Mon bienfait sur toi et sur ta mère quand Je te fortifiais du Saint-Esprit. Au berceau tu parlais aux gens, tout comme en ton âge mûr. Je t'enseignais le Livre, la Sagesse, la Thora et l'Évangile ! Tu fabriquais de l'argile comme une forme d'oiseau par Ma permission ; puis tu soufflais dedans. Alors par Ma permission, elle devenait oiseau. Et tu guérissais par Ma permission, l'aveugle-né et le lépreux. Et par Ma permission, tu faisais revivre les morts. Je te protégeais contre les enfants d'Israʾil (Israël) pendant que tu leur apportais les preuves. Mais ceux d'entre eux qui ne croyaient pas dirent : « Ceci n'est que de la magie évidente. »
5. al-Ma'idah ; 111 Et quand J'ai révélé aux Apôtres ceci : « Croyez en Moi et en Mon messager ('Issa (Jésus)). » Ils dirent : « Nous croyons ; et atteste que nous sommes entièrement soumis. »
5. al-Ma'idah ; 112 (Rappelle-toi le moment) où les Apôtres dirent : « Ô 'Issa (Jésus), fils de Maryam (Marie), se peut-il que ton Seigneur fasse descendre sur nous du ciel une table servie ? » Il leur dit : « Craignez plutôt Allah, si vous êtes croyants. »
5. al-Ma'idah ; 113 Ils dirent : « Nous voulons en manger, rassurer ainsi nos cœurs, savoir que tu nous as réellement dit la vérité et en être parmi les témoins. »
5. al-Ma'idah ; 114 « Ô Allah, notre Seigneur, dit 'Issa (Jésus), fils de Maryam (Marie), fais descendre du ciel sur nous une table servie qui soit une fête pour nous, pour le premier d'entre nous, comme pour le dernier, ainsi qu'un signe de Ta part. Nourris-nous : Tu es le meilleur des nourrisseurs. »
5. al-Ma'idah ; 115 « Oui, dit Allah, Je la ferai descendre sur vous. Mais ensuite, quiconque d'entre vous refuse de croire, Je le châtierai d'un châtiment dont Je ne châtierai personne d'autre dans l'univers. »
5. al-Ma'idah ; 116 (Rappelle-leur) le moment où Allah dira : « Ô 'Issa (Jésus), fils de Maryam (Marie), est-ce toi qui as dit aux gens : « Prenez-moi, ainsi que ma mère, pour deux divinités en dehors d'Allah ? » Il dira : « Gloire et pureté à Toi ! Il ne m'appartient pas de déclarer ce que je n'ai pas le droit de dire ! Si je l'avais dit, Tu l'aurais su, certes. Tu sais ce qu'il y a en moi, et je ne sais pas ce qu'il y a en Toi. Tu es, en vérité, le grand connaisseur de tout ce qui est inconnu.
5. al-Ma'idah ; 117 Je ne leur ai dit que ce que Tu m'avais commandé, (à savoir) : « Adorez Allah, mon Seigneur et votre Seigneur. » Et je fus témoin contre eux aussi longtemps que je fus parmi eux. Puis quand Tu m'as rappelé, c'est Toi qui fus leur observateur attentif. Et Tu es témoin de toute chose.
5. al-Ma'idah ; 118 Si Tu les châties, ils sont Tes serviteurs. Et si Tu leur pardonnes, c'est Toi le Puissant, le Sage. »
5. al-Ma'idah ; 119 Allah dira : « Voilà le jour où leur véracité va profiter aux véridiques : ils auront des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux pour y demeurer éternellement. » Allah les a agréés et eux L'ont agréé. Voilà l'énorme succès.
5. al-Ma'idah ; 120 À Allah seul appartient le royaume des cieux, de la terre et de ce qu'ils renferment. Et Il est Omnipotent.

al-An'am (n°6, Les Bestiaux) · الأنعام


Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

6. al-An'am ; 1 Louange à Allah qui a créé les cieux et la terre, et établi les ténèbres et la lumière. Pourtant, les mécréants donnent des égaux à leur Seigneur.
6. al-An'am ; 2 C'est Lui qui vous a créés d'argile ; puis il vous a décrété un terme, et il y a un terme fixé auprès de Lui. Pourtant, vous doutez encore !
6. al-An'am ; 3 Et Lui, Il est Allah dans les cieux et sur la terre. Il connaît ce que vous cachez en vous et ce que vous divulguez et Il sait ce que vous acquérez.
6. al-An'am ; 4 Et il ne leur vient aucun des signes d'entre les signes de leur Seigneur, sans qu'ils ne s'en détournent.
6. al-An'am ; 5 Ils traitent de mensonge la vérité quand celle-ci leur vient. Mais ils vont avoir des nouvelles de ce dont ils se moquent.
6. al-An'am ; 6 N'ont-ils pas vu combien de générations, avant eux, Nous avons détruites, auxquelles Nous avions donné pouvoir sur terre, bien plus que ce que Nous vous avons donnés ? Nous avions envoyé, sur eux, du ciel, la pluie en abondance, et Nous avions fait couler des rivières à leurs pieds. Puis Nous les avons détruites, pour leurs péchés ; et Nous avons créé après eux, une nouvelle génération.
6. al-An'am ; 7 Même si Nous avions fait descendre sur toi (Mouhammad) un Livre en papier qu'ils pouvaient toucher de leurs mains, ceux qui ne croient pas auraient certainement dit : « Ce n'est que de la magie évidente ! »
6. al-An'am ; 8 Et ils disent : « Pourquoi n'a-t-on pas fait descendre sur lui (Mouhammad) un Ange ? » Si Nous avions fait descendre un Ange, c'eût été, sûrement, affaire faite ; puis on ne leur eût point donné de délai.
6. al-An'am ; 9 Si Nous avions désigné un Ange (comme prophète), Nous aurions fait de lui un homme et Nous leur aurions causé la même confusion que celle dans laquelle ils sont.
6. al-An'am ; 10 Certes, on s'est moqué de messagers avant toi, mais ceux qui se sont raillés d'eux, leur propre raillerie les enveloppa.
6. al-An'am ; 11 Dis : « Parcourez la terre et regardez ce qu'il est advenu de ceux qui traitaient la vérité de mensonge. »
6. al-An'am ; 12 Dis : « À qui appartient ce qui est dans les cieux et la terre ? » Dis : « À Allah ! » Il S'est à Lui-même prescrit la miséricorde. Il vous rassemblera, certainement, au Jour de la Résurrection : il n'y a pas de doute là-dessus. Ceux qui font leur propre perte sont ceux qui ne croient pas.
6. al-An'am ; 13 Et à Lui tout ce qui réside dans la nuit et le jour. C'est Lui qui est l'Audient, l'Omniscient.
6. al-An'am ; 14 Dis : « Devais-je prendre pour allié autre qu'Allah, le Créateur des cieux et de la terre ? C'est Lui qui nourrit et personne ne Le nourrit. Dis : « On m'a commandé d'être le premier à me soumettre. » Et ne sois jamais du nombre des associateurs.
6. al-An'am ; 15 Dis : « Je crains, si je désobéis à mon Seigneur, le châtiment d'un jour redoutable. »
6. al-An'am ; 16 En ce jour, quiconque est épargné, c'est qu'(Allah) lui a fait miséricorde. Et voilà le succès éclatant.
6. al-An'am ; 17 Et si Allah fait qu'un malheur te touche, nul autre que Lui ne peut l'enlever. Et s'Il fait qu'un bonheur te touche ... c'est qu'Il est Omnipotent.
6. al-An'am ; 18 C'est Lui le Dominateur Suprême sur Ses serviteurs ; c'est Lui le Sage, le Parfaitement Connaisseur.
6. al-An'am ; 19 Dis : « Qu'y a-t-il de plus grand en fait de témoignage ? » Dis : « Allah est témoin entre moi et vous ; et ce Coran m'a été révélé pour que je vous avertisse, par sa voie, vous et tous ceux qu'il atteindra. Est-ce vous vraiment qui attestez qu'il y ait avec Allah d'autres divinités ? » Dis : « Je n'atteste pas. » Dis (aussi) : « Il n'y a qu'une Divinité Unique. Et moi, je désavoue ce que vous (Lui) associez. »
6. al-An'am ; 20 Ceux à qui Nous avons donné le Livre reconnaissent (le Messager Mouhammad) comme ils reconnaissent leurs propres enfants. Ceux qui font leur propre perte sont ceux qui ne croient pas.
6. al-An'am ; 21 Qui donc est plus injuste que celui qui invente un mensonge contre Allah, ou qui traite de mensonge Ses versets ? Les injustes ne réussiront pas.
6. al-An'am ; 22 Et le Jour où Nous les rassemblerons tous puis dirons à ceux qui auront donné des associés : « Où sont donc vos associés que vous prétendiez ? »
6. al-An'am ; 23 Alors il ne leur restera comme excuse que de dire : « Par Allah notre Seigneur ! Nous n'étions jamais des associateurs. »
6. al-An'am ; 24 Vois comment ils mentent à eux-mêmes ! Et comment les abandonnent (les associés) qu'ils inventaient !
6. al-An'am ; 25 Il en est parmi eux qui viennent t'écouter, cependant que Nous avons entouré de voiles leurs cœurs, qui les empêchent de comprendre (le Coran), et dans leurs oreilles est une lourdeur. Quand même ils verraient toutes sortes de preuves, ils n'y croiraient pas. Et quand ils viennent disputer avec toi, ceux qui ne croient pas disent alors : « Ce ne sont que des légendes des anciens. »
6. al-An'am ; 26 Ils empêchent (les gens) de s'approcher de lui et s'en écartent eux-mêmes. Ils ne feront périr qu'eux-mêmes sans s'en rendre compte.
6. al-An'am ; 27 Si tu les voyais, quand ils seront placés devant le Feu. Ils diront alors : « Hélas ! Si nous pouvions être renvoyés (sur la terre), nous ne traiterions plus de mensonges les versets de notre Seigneur et nous serions du nombre des croyants. »
6. al-An'am ; 28 Mais non ! Voilà que leur apparaîtra ce qu'auparavant ils cachaient. Or, s'ils étaient rendus (à la vie terrestre), ils reviendraient sûrement à ce qui leur était interdit. Ce sont vraiment des menteurs.
6. al-An'am ; 29 Et ils disent : « Il n'y a pour nous (d'autre vie) que celle d'ici-bas ; et nous ne serons pas ressuscités. »
6. al-An'am ; 30 Si tu les voyais, quand ils comparaîtront devant leur Seigneur. Il leur dira : « Cela n'est-il pas la vérité ? » Ils diront : « Mais si ! Par notre Seigneur ! » Et, il dira : « Goûtez alors au châtiment pour n'avoir pas cru. »
6. al-An'am ; 31 Sont perdants certes ceux qui traitent de mensonge la rencontre d'Allah. Et quand soudain l'Heure leur viendra, ils diront : « Malheur à nous pour notre négligence à son égard », et ils porteront leurs fardeaux sur leurs dos, et quels mauvais fardeaux !
6. al-An'am ; 32 La présente vie n'est que jeu et amusement. La demeure dans l'au-delà sera meilleure pour ceux qui sont pieux. Eh bien, ne comprenez-vous pas ?
6. al-An'am ; 33 Nous savons qu'en vérité ce qu'ils disent te chagrine. Or, vraiment ils ne croient pas que tu es menteur, mais ce sont les versets (le Coran) d'Allah, que les injustes renient.
6. al-An'am ; 34 Certes, des messagers avant toi (Mouhammad) ont été traités de menteurs. Ils endurèrent alors avec constance d'être traités de menteurs et d'être persécutés, jusqu'à ce que Notre secours leur vînt. Et nul ne peut changer les paroles d'Allah, et il t'est déjà parvenu une partie de l'histoire des Envoyés.
6. al-An'am ; 35 Et si leur indifférence t'afflige énormément, et qu'il est dans ton pouvoir de chercher un tunnel à travers la terre, ou une échelle pour aller au ciel pour leur apporter un miracle, (fais-le donc). Et si Allah voulait, Il pourrait les mettre tous sur le chemin droit. Ne sois pas du nombre des ignorants.
6. al-An'am ; 36 Seuls ceux qui entendent répondent à l'appel (de la foi). Et quant aux morts, Allah les ressuscitera ; puis ils Lui seront ramenés.
6. al-An'am ; 37 Et ils disent : « Pourquoi n'a-t-on pas fait descendre sur lui (Mouhammad) un miracle de la part de son Seigneur ? » Dis : « Certes Allah est capable de faire descendre un miracle. Mais la plupart d'entre eux ne savent pas. »
6. al-An'am ; 38 Nulle bête marchant sur terre, nul oiseau volant de ses ailes, qui ne soit comme vous en communauté. Nous n'avons rien omis d'écrire dans le Livre. Puis, c'est vers leur Seigneur qu'ils seront ramenés.
6. al-An'am ; 39 Et ceux qui traitent de mensonges Nos versets sont sourds et muets, dans les ténèbres. Allah égare qui Il veut ; et Il place qui Il veut sur un chemin droit.
6. al-An'am ; 40 Dis : « Informez-moi : si le châtiment d'Allah vous vient, ou que vous vient l'Heure, ferez-vous appel à autre qu'Allah, si vous êtes véridiques ? »
6. al-An'am ; 41 C'est plutôt à Lui que vous ferez appel. Puis, Il dissipera, s'Il veut, l'objet de votre appel et vous oublierez ce que vous (Lui) associez.
6. al-An'am ; 42 Nous avons, certes, envoyé (des messagers) aux communautés avant toi. Ensuite Nous les avons saisies par l'adversité et la détresse - peut-être imploreront-ils (la miséricorde) ! -
6. al-An'am ; 43 Pourquoi donc, lorsque Notre rigueur leur vînt, n'ont-ils pas imploré (la miséricorde) ? Mais leurs cœurs s'étaient endurcis et le Diable enjolivait à leurs yeux ce qu'ils faisaient.
6. al-An'am ; 44 Puis, lorsqu'ils eurent oublié ce qu'on leur avait rappelé, Nous leur ouvrîmes les portes donnant sur toute chose (l'abondance) ; et lorsqu'ils eurent exulté de joie en raison de ce qui leur avait été donné, Nous les saisîmes soudain, et les voilà désespérés.
6. al-An'am ; 45 Ainsi fut exterminé le dernier reste de ces injustes. Et louange à Allah, Seigneur de l'Univers !
6. al-An'am ; 46 Dis : « Voyez-vous ? Si Allah prenait votre ouïe et votre vue, et scellait vos cœurs, quelle divinité autre qu'Allah vous les rendrait ? Regarde comment, à leur intention, Nous clarifions les preuves ! Pourtant ils s'en détournent.
6. al-An'am ; 47 Dis : « Que vous en semble ? Si le châtiment d'Allah vous venait à l'improviste ou au grand jour, qui seront détruits sinon les gens injustes ? »
6. al-An'am ; 48 Nous n'envoyons des messagers qu'en annonciateurs et avertisseurs : ceux qui croient donc et se réforment, nulle crainte sur eux et ils ne seront point affligés.
6. al-An'am ; 49 Et ceux qui traitent de mensonges Nos preuves, le châtiment les touchera, à cause de leur perversité.
6. al-An'am ; 50 Dis-(leur) : « Je ne vous dis pas que je détiens les trésors d'Allah, ni que je connais l'Inconnaissable, et je ne vous dis pas que je suis un ange. Je ne fais que suivre ce qui m'est révélé. » Dis : « Est-ce que sont égaux l'aveugle et celui qui voit ? Ne réfléchissez-vous donc pas ? »
6. al-An'am ; 51 Et avertis par ceci (le Coran), ceux qui craignent d'être rassemblés devant leur Seigneur, qu'ils n'auront hors d'Allah ni allié ni intercesseur. Peut-être deviendraient-ils pieux !
6. al-An'am ; 52 Et ne repousse pas ceux qui, matin et soir, implorent leur Seigneur, cherchant sa Face : « Wajh. » Leur demander compte ne t'incombe en rien, et te demander compte ne leur incombe en rien. En les repoussant donc, tu serais du nombre des injustes.
6. al-An'am ; 53 Ainsi, éprouvons-Nous (les gens) les uns par les autres, pour qu'ils disent : « Est-ce là ceux qu'Allah a favorisés parmi nous ? » N'est-ce pas Allah qui sait le mieux lesquels sont reconnaissants ?
6. al-An'am ; 54 Et lorsque viennent vers toi ceux qui croient à nos versets (le Coran), dis : « Que la paix soit sur vous ! Votre Seigneur S'est prescrit à Lui-même la miséricorde. Et quiconque d'entre vous a fait un mal par ignorance, et ensuite s'est repenti et s'est réformé ... Il est, alors, Pardonneur et Miséricordieux. »
6. al-An'am ; 55 C'est ainsi que Nous détaillons les versets, afin qu'apparaisse clairement le chemin des criminels.
6. al-An'am ; 56 Dis : « Il m'a été interdit d'adorer ceux que vous priez en dehors d'Allah. » Dis : « Je ne suivrai pas vos passions : car ce serait m'égarer, et je ne serais plus parmi les bien-guidés. »
6. al-An'am ; 57 Dis : « Je m'appuie sur une preuve évidente de la part de mon Seigneur, et vous avez traité cela de mensonge. Ce (le châtiment) que vous voulez hâter ne dépend pas de moi. Le jugement n'appartient qu'à Allah : Il tranche en toute vérité et Il est le meilleur des juges.
6. al-An'am ; 58 Dis : « Si ce que vous voulez hâter dépendait de moi, ce serait affaire faite entre vous et moi. » C'est Allah qui connaît le mieux les injustes.
6. al-An'am ; 59 C'est Lui qui détient les clefs de l'Inconnaissable. Nul autre que Lui ne les connaît. Et Il connaît ce qui est dans la terre ferme, comme dans la mer. Et pas une feuille ne tombe qu'Il ne le sache. Et pas une graine dans les ténèbres de la terre, rien de frais ou de sec, qui ne soit consigné dans un livre explicite.
6. al-An'am ; 60 Et, la nuit, c'est Lui qui prend vos âmes, et Il sait ce que vous avez acquis pendant le jour. Puis Il vous ressuscite le jour afin que s'accomplisse le terme fixé. Ensuite, c'est vers Lui que sera votre retour, et Il vous informera de ce que vous faisiez.
6. al-An'am ; 61 Et Il est le Dominateur Suprême sur Ses serviteurs. Et Il envoie sur vous des gardiens. Et lorsque la mort atteint l'un de vous, Nos messagers (les Anges) enlèvent son âme sans aucune négligence.
6. al-An'am ; 62 Ils sont ensuite ramenés vers Allah, leur vrai Maître. C'est à Lui qu'appartient le jugement et Il est le plus prompt des juges.
6. al-An'am ; 63 Dis : « Qui vous délivre des ténèbres de la terre et de la mer ? » Vous l'invoquez humblement et en secret : « S'Il nous délivre de ceci, nous serons du nombre des reconnaissants.
6. al-An'am ; 64 Dis : « C'est Allah qui vous en délivre ainsi que de toute angoisse. Pourtant, vous Lui donnez des associés. »
6. al-An'am ; 65 Dis : « Il est capable, Lui, de susciter contre vous, d'en haut, ou de dessous vos pieds, un châtiment, ou de vous confondre dans le sectarisme. Et Il vous fait goûter l'ardeur (au combat) les uns aux autres. » Regarde comment Nous exposons Nos versets. Peut-être comprendront-ils ?
6. al-An'am ; 66 Et ton peuple traite cela (le Coran) de mensonge, alors que c'est la vérité. Dis : « Je ne suis pas votre garant.
6. al-An'am ; 67 Chaque annonce arrive en son temps et en son lieu. Et bientôt vous le saurez. »
6. al-An'am ; 68 Quand tu vois ceux qui pataugent dans des discussions à propos de Nos versets, éloigne-toi d'eux jusqu'à ce qu'ils entament une autre discussion. Et si le Diable te fait oublier, alors, dès que tu te rappelles, ne reste pas avec les injustes.
6. al-An'am ; 69 Il n'incombe nullement à ceux qui sont pieux de rendre compte pour ces gens là. Mais c'est à titre de rappel. Peut-être craindront-ils (Allah).
6. al-An'am ; 70 Laisse ceux qui prennent leur religion pour jeu et amusement, et qui sont séduits par la vie sur terre. Et rappelle par ceci (le Coran) pour qu'une âme ne s'expose pas à sa perte selon ce qu'elle aura acquis, elle n'aura en dehors d'Allah, ni allié ni intercesseur. Et quelle que soit la compensation qu'elle offrirait, elle ne sera pas acceptée d'elle. Ceux-là se sont abandonnés à leur perdition à cause de ce qu'ils ont acquis. Leur breuvage sera l'eau bouillante et ils auront un châtiment douloureux, pour avoir mécru.
6. al-An'am ; 71 Dis : « Invoquerons-nous, au lieu d'Allah, ce qui ne peut nous profiter ni nous nuire ? Et reviendrons-nous sur nos talons après qu'Allah nous a guidés, comme quelqu'un que les diables ont séduit et qui erre perplexe sur la terre, bien que des amis l'appellent vers le droit chemin (lui disant) « Viens à nous. » Dis : « Le vrai chemin, c'est le chemin d'Allah. Et il nous a été commandé de nous soumettre au Seigneur de l'Univers,
6. al-An'am ; 72 Et d'accomplir la Salat et de Le craindre. C'est vers Lui que vous serez rassemblés. »
6. al-An'am ; 73 Et c'est Lui qui a créé les cieux et la terre, en toute vérité. Et le jour où Il dit : « Sois ! » Cela est, Sa parole est la vérité. A Lui, (seul,) la royauté, le jour où l'on soufflera dans la Trompe. C'est Lui le Connaisseur de ce qui est voilé et de ce qui est manifeste. Et c'est Lui le Sage et le Parfaitement Connaisseur.
6. al-An'am ; 74 (Rappelle le moment) où Ibrahim (Abraham) dit à ‘Azar, son père : « Prends-tu des idoles comme divinités ? Je te vois, toi et ton peuple, dans un égarement évident ! »
6. al-An'am ; 75 Ainsi avons-Nous montré à Ibrahim (Abraham) le royaume des cieux et de la terre, afin qu'il fût de ceux qui croient avec conviction.
6. al-An'am ; 76 Quand la nuit l'enveloppa, il observa une étoile, et dit : « Voilà mon Seigneur ! » Puis, lorsqu'elle disparut, il dit : « Je n'aime pas les choses qui disparaissent. »
6. al-An'am ; 77 Lorsqu'ensuite il observa la lune se levant, il dit : « Voilà mon Seigneur ! » Puis, lorsqu'elle disparut, il dit : « Si mon Seigneur ne me guide pas, je serai certes du nombre des gens égarés. »
6. al-An'am ; 78 Lorsqu'ensuite il observa le soleil levant, il dit : « Voilà mon Seigneur ! Celui-ci est plus grand » Puis lorsque le soleil disparut, il dit : « Ô mon peuple, je désavoue tout ce que vous associez à Allah.
6. al-An'am ; 79 Je tourne mon visage exclusivement vers Celui qui a créé (à partir du néant) les cieux et la terre ; et je ne suis point de ceux qui Lui donnent des associés. »
6. al-An'am ; 80 Son peuple disputa avec lui ; mais il dit : « Allez-vous disputer avec moi au sujet d'Allah, alors qu'Il m'a guidé ? Je n'ai pas peur des associés que vous Lui donnez. Je ne crains que ce que veut mon Seigneur. Mon Seigneur embrasse tout dans Sa science. Ne vous rappelez-vous donc pas ?
6. al-An'am ; 81 Et comment aurais-je peur des associés que vous Lui donnez, alors que vous n'avez pas eu peur d'associer à Allah des choses pour lesquelles Il ne vous a fait descendre aucune preuve ? Lequel donc des deux partis a le plus droit à la sécurité ? (Dites-le) si vous savez.
6. al-An'am ; 82 Ceux qui ont cru et n'ont point troublé la pureté de leur foi par quelqu'inéquité (association), ceux-là ont la sécurité ; et ce sont eux les bien-guidés. »
6. al-An'am ; 83 Tel est l'argument que Nous inspirâmes à Ibrahim (Abraham) contre son peuple. Nous élevons en haut rang qui Nous voulons. Ton Seigneur est Sage et Omniscient.
6. al-An'am ; 84 Et Nous lui avons donné Ishaq (Isaac) et Ya'qoub (Jacob) et Nous les avons guidés tous les deux. Et Nouh (Noé), Nous l'avons guidé auparavant, et parmi la descendance (d'Ibrahim (Abraham)) (ou de Nouh (Noé)), Dawoud (David), Soulayman (Salomon), Ayyoub (Job), Youssouf (Joseph), Moussa (Moïse) et Haroun (Aaron). Et c'est ainsi que Nous récompensons les bienfaisants.
6. al-An'am ; 85 De même, Zakariyya (Zacharie), Yahya (Jean Baptiste), 'Issa (Jésus) et Ilyas (Élie), tous étant du nombre des gens de bien.
6. al-An'am ; 86 De même, Isma'il (Ismaël), Al Yasa'a (Élisée), Younous (Jonas) et Lout (Loth). Chacun d'eux Nous l'avons favorisé par dessus le reste du monde.
6. al-An'am ; 87 De même une partie de leurs ancêtres, de leurs descendants et de leurs frères et Nous les avons choisis et guidés vers un chemin droit.
6. al-An'am ; 88 Telle est la direction par laquelle Allah guide qui Il veut parmi Ses serviteurs. Mais s'ils avaient donné à Allah des associés, alors, tout ce qu'ils auraient fait eût certainement été vain.
6. al-An'am ; 89 C'est à eux que Nous avons apporté le Livre, la sagesse et la prophétie. Si ces autres-là n'y croient pas, du moins Nous avons confié ces choses à des gens qui ne les nient pas.
6. al-An'am ; 90 Voilà ceux qu'Allah a guidés : suis donc leur direction. Dis : « Je ne vous demande pas pour cela de salaire. » Ce n'est qu'un rappel à l'intention de tout l'univers.
6. al-An'am ; 91 Ils n'apprécient pas Allah comme Il le mérite quand ils disent : « Allah n'a rien fait descendre sur un humain. » Dis : « Qui a fait descendre le Livre que Moussa (Moïse) a apporté comme lumière et guide, pour les gens ? Vous le mettez en feuillets, pour en montrer une partie, tout en cachant beaucoup. Vous avez été instruits de ce que vous ne saviez pas, ni vous ni vos ancêtres. Dis : « C'est Allah. » Et puis, laisse-les s'amuser dans leur égarement.
6. al-An'am ; 92 Voici un Livre (le Coran) béni que Nous avons fait descendre, confirmant ce qui existait déjà avant lui, afin que tu avertisses la Mère des Cités (la Mecque) et les gens tout autour. Ceux qui croient au Jour dernier, y croient et demeurent assidus dans leur Salat.
6. al-An'am ; 93 Et quel pire injuste que celui qui fabrique un mensonge contre Allah ou qui dit : « Révélation m'a été faite », quand rien ne lui a été révélé. De même celui qui dit : « Je vais faire descendre quelque chose de semblable à ce qu'Allah a fait descendre. » Si tu voyais les injustes lorsqu'ils seront dans les affres de la mort, et que les Anges leur tendront les mains (disant) : « Laissez sortir vos âmes. Aujourd'hui vous allez être récompensés par le châtiment de l'humiliation pour ce que vous disiez sur Allah d'autre que la vérité et parce que vous vous détourniez orgueilleusement de Ses enseignements. »
6. al-An'am ; 94 Et vous voici venus à Nous, seuls, tout comme Nous vous avions créés la première fois, abandonnant derrière vos dos tout ce que Nous vous avions accordé. Nous ne vous voyons point accompagnés des intercesseurs que vous prétendiez être des associés. Il y a certainement eu rupture entre vous : ils vous ont abandonnés, ceux que vous prétendiez (être vos intercesseurs).
6. al-An'am ; 95 C'est Allah qui fait fendre la graine et le noyau : du mort il fait sortir le vivant, et du vivant, il fait sortir le mort. Tel est Allah. Comment donc vous laissez-vous détourner ?
6. al-An'am ; 96 Fendeur de l'aube, Il a fait de la nuit une phase de repos ; le soleil et la lune pour mesurer le temps. Voilà l'ordre conçu par le Puissant, l'Omniscient.
6. al-An'am ; 97 Et c'est Lui qui vous a assigné les étoiles, pour que, par elles, vous vous guidiez dans les ténèbres de la terre et de la mer. Certes, Nous exposons les preuves pour ceux qui savent !
6. al-An'am ; 98 Et c'est Lui qui vous a créés à partir d'une personne unique (Adam). Et il y a une demeure et un lieu de dépôt (pour vous.) Nous avons exposé les preuves pour ceux qui comprennent.
6. al-An'am ; 99 Et c'est Lui qui, du ciel, a fait descendre l'eau. Puis par elle, Nous fîmes germer toute plante, de quoi Nous fîmes sortir une verdure, d'où Nous produisîmes des grains, superposés les uns sur les autres ; et du palmier, de sa spathe, des régimes de dattes qui se tendent. Et aussi les jardins de raisins, l'olive et la grenade, semblables ou différents les uns des autres. Regardez leurs fruits au moment de leur production et de leur mûrissement. Voilà bien là des signes pour ceux qui ont la foi.
6. al-An'am ; 100 Et ils ont désigné des associés à Allah : les djinns, alors que c'est Lui qui les a créés. Et ils Lui ont inventé, dans leur ignorance, des fils et des filles, Gloire à Lui ! Il transcende tout ce qu'ils lui attribuent.
6. al-An'am ; 101 Créateur des cieux et de la terre. Comment aurait-Il un enfant, quand Il n'a pas de compagne ? C'est Lui qui a tout créé, et Il est Omniscient.
6. al-An'am ; 102 Voilà Allah, votre Seigneur ! Il n'y a de divinité que Lui, Créateur de tout. Adorez-Le donc. C'est Lui qui a charge de tout.
6. al-An'am ; 103 Les regards ne peuvent l'atteindre, cependant qu'Il saisit tous les regards. Et Il est le Doux, le Parfaitement Connaisseur.
6. al-An'am ; 104 Certes, il vous est parvenu des preuves évidentes, de la part de votre Seigneur. Donc, quiconque voit clair, c'est en sa faveur ; et quiconque reste aveugle, c'est à son détriment, car je ne suis nullement chargé de votre sauvegarde.
6. al-An'am ; 105 C'est ainsi que Nous expliquons les versets. Et afin qu'ils disent : « Tu as étudié. » Et afin de l'exposer clairement à des gens qui savent.
6. al-An'am ; 106 Suis ce qui t'est révélé de la part de ton Seigneur. Point de divinité autre que Lui. Et écarte-toi des associateurs.
6. al-An'am ; 107 Si Allah voulait, ils ne seraient point associateurs ! Mais Nous ne t'avons pas désigné comme gardien sur eux ; et tu n'es pas leur garant.
6. al-An'am ; 108 N'injuriez pas ceux qu'ils invoquent, en dehors d'Allah, car par agressivité, ils injurieraient Allah, dans leur ignorance. De même, Nous avons enjolivé (aux yeux) de chaque communauté sa propre action. Ensuite, c'est vers leur Seigneur que sera leur retour ; et Il les informera de ce qu'ils œuvraient.
6. al-An'am ; 109 Et ils jurent par Allah de toute la force de leurs serments, que s'il leur venait un miracle, ils y croiraient (sans hésiter,) Dis : « En vérité, les miracles ne dépendent que d'Allah. » Mais qu'est ce qui vous fait penser que quand cela (le signe) arrivera, ils n'y croiront pas ?
6. al-An'am ; 110 Parce qu'ils n'ont pas cru la première fois, nous détournerons leurs cœurs et leurs yeux ; nous les laisserons marcher aveuglement dans leur rébellion.
0:00
0:00
Accès rapide

Pages de lecture

Pages d'écoute

Accès
rapide