Lire le Coran Rubu' Rubu' n°2 du Hizb n°31 (122e rubu' du Coran)

Rubu' n°2 du Hizb n°31

122e rubu' du Coran

De {S.18V.99} à {S.19V.21}

18. al-Kahf ; 99 Nous les laisserons, ce jour-là, déferler comme les flots les uns sur les autres, et on soufflera dans la Trompe et Nous les rassemblerons tous.
18. al-Kahf ; 100 Et ce jour-là Nous présenterons de près l'Enfer aux mécréants,
18. al-Kahf ; 101 dont les yeux étaient couverts d'un voile qui les empêchait de penser à Moi, et ils ne pouvaient rien entendre non plus.
18. al-Kahf ; 102 Ceux qui ont mécru, comptent-ils donc pouvoir prendre, pour alliés, Mes serviteurs en dehors de Moi ? Nous avons préparé l'Enfer comme résidence pour les mécréants.
18. al-Kahf ; 103 Dis : « Voulez-vous que Nous vous apprenions lesquels sont les plus grands perdants, en œuvres ?
18. al-Kahf ; 104 Ceux dont l'effort, dans la vie présente, s'est égaré, alors qu'ils s'imaginent faire le bien.
18. al-Kahf ; 105 Ceux-là qui ont nié les signes de leur Seigneur, ainsi que Sa rencontre. Leurs actions sont donc vaines. » Nous ne leur assignerons pas de poids au Jour de la Résurrection.
18. al-Kahf ; 106 C'est que leur rétribution sera l'Enfer, pour avoir mécru et pris en raillerie Mes signes (enseignements) et Mes messagers.
18. al-Kahf ; 107 Ceux qui croient et font de bonnes œuvres auront pour résidence les Jardins du : « Firdaws, » (Paradis),
18. al-Kahf ; 108 où ils demeureront éternellement, sans désirer aucun changement.
18. al-Kahf ; 109 Dis : « Si la mer était une encre (pour écrire) les paroles de mon Seigneur, certes la mer s'épuiserait avant que ne soient épuisées les paroles de mon Seigneur, quand même Nous lui apporterions son équivalent comme renfort. »
18. al-Kahf ; 110 Dis : « Je suis en fait un être humain comme vous. Il m'a été révélé que votre Dieu est un Dieu unique ! Quiconque, donc, espère rencontrer son Seigneur, qu'il fasse de bonnes actions et qu'il n'associe dans son adoration aucun autre à son Seigneur. »

Maryam (n°19, Marie) · مريم


Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

19. Maryam ; 1 Kaf, Ha, Ya, 'Ayn, Sad.
19. Maryam ; 2 C'est un récit de la miséricorde de ton Seigneur envers Son serviteur Zakariyya (Zacharie).
19. Maryam ; 3 Lorsqu'il invoqua son Seigneur d'une invocation secrète,
19. Maryam ; 4 et dit : « Ô mon Seigneur, mes os sont affaiblis et ma tête s'est enflammée de cheveux blancs. (Cependant), je n'ai jamais été malheureux (déçu) en te priant, Ô mon Seigneur.
19. Maryam ; 5 Je crains (le comportement) de mes héritiers, après moi. Et ma propre femme est stérile. Accorde-moi, de Ta part, un descendant
19. Maryam ; 6 qui hérite de moi et hérite de la famille de Ya'qoub (Jacob). Et fais qu'il te soit agréable, Ô mon Seigneur. »
19. Maryam ; 7 « Ô Zakariyya (Zacharie), Nous t'annonçons la bonne nouvelle d'un fils. Son nom sera Yahya (Jean Baptiste). Nous ne lui avons pas donné auparavant d'homonyme. »
19. Maryam ; 8 Et (Zakariyya (Zacharie) dit) : « Ô mon Seigneur, comment aurai-je un fils, quand ma femme est stérile et que je suis très avancé en vieillesse ? »
19. Maryam ; 9 (Allah) lui dit : « Ainsi sera-t-il ! Ton Seigneur a dit : « Ceci m'est facile. Et avant cela, Je t'ai créé alors que tu n'étais rien. »
19. Maryam ; 10 « Ô mon Seigneur, dit (Zakariyya (Zacharie)), accorde-moi un signe. » - « Ton signe, dit (Allah,) sera que tu ne pourras pas parler aux gens pendant trois nuits tout en étant bien portant.
19. Maryam ; 11 Il sortit donc du sanctuaire vers son peuple ; puis il leur fit signe de prier matin et soir.
19. Maryam ; 12 ... : « Ô Yahya (Jean Baptiste), tiens fermement au Livre (la Thora) ! » Nous lui donnâmes la sagesse alors qu'il était enfant,
19. Maryam ; 13 ainsi que la tendresse de Notre part et la pureté. Il était pieux,
19. Maryam ; 14 et dévoué envers ses père et mère ; et ne fut ni violent ni désobéissant.
19. Maryam ; 15 Que la paix soit sur lui le jour où il naquit, le jour où il mourra, et le jour où il sera ressuscité vivant !
19. Maryam ; 16 Mentionne, dans le Livre (le Coran), Maryam (Marie), quand elle se retira de sa famille en un lieu vers l'Orient.
19. Maryam ; 17 Elle mit entre elle et eux un voile. Nous lui envoyâmes Notre Esprit (Jibril (Gabriel)), qui se présenta à elle sous la forme d'un homme parfait.
19. Maryam ; 18 Elle dit : « Je me réfugie contre toi auprès du Tout Miséricordieux. Si tu es pieux, (ne m'approche point). »
19. Maryam ; 19 Il dit : « Je suis en fait un Messager de ton Seigneur pour te faire don d'un fils pur. »
19. Maryam ; 20 Elle dit : « Comment aurais-je un fils, quand aucun homme ne m'a touchée, et que je ne suis pas prostituée ? »
19. Maryam ; 21 Il dit : « Ainsi sera-t-il ! Cela M'est facile, a dit ton Seigneur ! Et Nous ferons de lui un signe pour les gens, et une miséricorde de Notre part. C'est une affaire déjà décidée. »
Accès rapide

Pages de lecture

Pages d'écoute

Accès
rapide