Lire le Coran Rubu' Rubu' n°3 du Hizb n°42 (167e rubu' du Coran)

Rubu' n°3 du Hizb n°42

167e rubu' du Coran

De {S.33V.1} à {S.33V.17}

al-Ahzab (n°33, Les Coalisés) · الأحزاب


Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

33. al-Ahzab ; 1 Ô Prophète ! Crains Allah et n'obéis pas aux infidèles et aux hypocrites, car Allah demeure Omniscient et Sage.
33. al-Ahzab ; 2 Et suis ce qui t'est révélé émanant de Ton Seigneur. Car Allah est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites.
33. al-Ahzab ; 3 Et place ta confiance en Allah. Allah te suffit comme protecteur.
33. al-Ahzab ; 4 Allah n'a pas placé à l'homme deux cœurs dans sa poitrine. Il n'a point assimilé à vos mères vos épouses (à qui vous dites en les répudiant) : « Tu es (aussi illicite) pour moi que le dos de ma mère. » Il n'a point fait de vos enfants adoptifs vos propres enfants. Ce sont des propos (qui sortent) de votre bouche. Mais Allah dit la vérité et c'est Lui qui met (l'homme) dans la bonne direction.
33. al-Ahzab ; 5 Appelez-les du nom de leurs pères : c'est plus équitable devant Allah. Mais si vous ne connaissez pas leurs pères, alors considérez-les comme vos frères en religion ou vos alliés. Nul blâme sur vous pour ce que vous faites par erreur, mais (vous serez blâmés pour) ce que vos cœurs font délibérément. Allah, cependant, est Pardonneur et Miséricordieux.
33. al-Ahzab ; 6 Le Prophète a plus de droit sur les croyants qu'ils n'en ont sur eux-mêmes ; et ses épouses sont leurs mères. Les liens de consanguinité ont (dans les successions) la priorité (sur les liens) unissant les croyants (de Médine) et les émigrés (de la Mecque) selon le livre d'Allah, à moins que vous ne fassiez un testament convenable en faveur de vos frères en religion. Et cela est inscrit dans le Livre.
33. al-Ahzab ; 7 Lorsque Nous prîmes des prophètes leur engagement, de même que de toi, de Nouh (Noé), d'Ibrahim (Abraham), de Moussa (Moïse), et de 'Issa (Jésus) fils de Maryam (Marie) : et Nous avons pris d'eux un engagement solennel,
33. al-Ahzab ; 8 afin (qu'Allah) interroge les véridiques sur leur sincérité. Et Il a préparé aux infidèles un châtiment douloureux.
33. al-Ahzab ; 9 Ô vous qui croyez ! Rappelez-vous le bienfait d'Allah sur vous, quand des troupes vous sont venues et que Nous avons envoyé contre elles un vent et des troupes que vous n'avez pas vues. Allah demeure Clairvoyant sur ce que vous faites.
33. al-Ahzab ; 10 Quand ils vous vinrent d'en haut et d'en bas (de toutes parts), et que les regards étaient troublés, et les cœurs remontaient aux gorges, et vous faisiez sur Allah toutes sortes de suppositions...
33. al-Ahzab ; 11 Les croyants furent alors éprouvés et secoués d'une dure secousse.
33. al-Ahzab ; 12 Et quand les hypocrites et ceux qui ont la maladie (le doute) au cœur disaient : « Allah et Son messager ne nous ont promis que tromperie. »
33. al-Ahzab ; 13 De même, un groupe d'entre eux dit : « Gens de Yathrib ! Ne demeurez pas ici. Retournez (chez vous). » Un groupe d'entre eux demande au Prophète la permission de partir en disant : « Nos demeures sont sans protection », alors qu'elles ne l'étaient pas : ils ne voulaient que s'enfuir.
33. al-Ahzab ; 14 Et si une percée avait été faite sur eux par les flancs de la ville et qu'ensuite on leur avait demandé de renier leur foi, ils auraient accepté certes, et n'auraient guère tardé,
33. al-Ahzab ; 15 tandis qu'auparavant ils avaient pris l'engagement envers Allah qu'ils ne tourneraient pas le dos. Et il sera demandé compte de tout engagement vis-à-vis d'Allah.
33. al-Ahzab ; 16 Dis : « Jamais la fuite ne vous sera utile si c'est la mort (sans combat) ou le meurtre (dans le combat) que vous fuyez ; dans ce cas, vous ne jouirez (de la vie) que peu (de temps). »
33. al-Ahzab ; 17 Dis : « Quel est celui qui peut vous protéger d'Allah, s'Il vous veut du mal ou s'Il veut vous accorder une miséricorde ? » Et ils ne trouveront pour eux-mêmes en dehors d'Allah, ni allié ni secoureur.
Accès rapide

Pages de lecture

Pages d'écoute

Accès
rapide