Lire le Coran Rubu' Rubu' n°3 du Hizb n°9 (35e rubu' du Coran)

Rubu' n°3 du Hizb n°9

35e rubu' du Coran

De {S.4V.58} à {S.4V.73}

4. an-Nisa' ; 58 Certes, Allah vous commande de rendre les dépôts à leurs ayants-droit, et quand vous jugez entre des gens, de juger avec équité. Quelle bonne exhortation qu'Allah vous fait ! Allah est, en vérité, Celui qui entend et qui voit tout.
4. an-Nisa' ; 59 Ô les croyants ! Obéissez à Allah, et obéissez au Messager et à ceux d'entre vous qui détiennent le commandement. Puis, si vous vous disputez en quoi que ce soit, renvoyez-le à Allah et au Messager, si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Ce sera bien mieux et de meilleure interprétation (et aboutissement).
4. an-Nisa' ; 60 N'as-tu pas vu ceux qui prétendent croire à ce qu'on a fait descendre vers toi (prophète) et à ce qu'on a fait descendre avant toi ? Ils veulent prendre pour juge le Tâghût, alors que c'est en lui qu'on leur a commandé de ne pas croire. Mais le Diable veut les égarer très loin, dans l'égarement.
4. an-Nisa' ; 61 Et lorsqu'on leur dit : « Venez vers ce qu'Allah a fait descendre et vers le Messager », tu vois les hypocrites s'écarter loin de toi.
4. an-Nisa' ; 62 Comment (agiront-ils) quand un malheur les atteindra, à cause de ce qu'ils ont préparé de leurs propres mains ? Puis ils viendront alors près de toi, jurant par Allah : « Nous n'avons voulu que le bien et la réconciliation. »
4. an-Nisa' ; 63 Voilà ceux dont Allah sait ce qu'ils ont dans leurs cœurs. Ne leur tiens donc pas rigueur, exhorte-les, et dis-leur sur eux-mêmes des paroles convaincantes.
4. an-Nisa' ; 64 Nous n'avons envoyé de Messager que pour qu'il soit obéi par la permission d'Allah. Si, lorsqu'ils ont fait du tort à leurs propres personnes ils venaient à toi en implorant le pardon d'Allah et si le Messager demandait le pardon pour eux, ils trouveraient, certes, Allah, Très Accueillant au repentir, Miséricordieux.
4. an-Nisa' ; 65 Non ! Par ton Seigneur ! Ils ne seront pas croyants aussi longtemps qu'ils ne t'auront demandé de juger de leurs disputes et qu'ils n'auront éprouvé nulle angoisse pour ce que tu auras décidé, et qu'ils se soumettent complètement (à ta sentence).
4. an-Nisa' ; 66 Si Nous leur avions prescrit ceci : « Tuez-vous vous-mêmes », ou : « Sortez de vos demeures », ils ne l'auraient pas fait, sauf un petit nombre d'entre eux. S'ils avaient fait ce à quoi on les exhortait, cela aurait été certainement meilleur pour eux, et (leur foi) aurait été plus affermie.
4. an-Nisa' ; 67 Alors Nous leur aurions donné certainement, de Notre part, une grande récompense,
4. an-Nisa' ; 68 et Nous les aurions guidé certes, vers un droit chemin.
4. an-Nisa' ; 69 Quiconque obéit à Allah et au Messager ... ceux-là seront avec ceux qu'Allah a comblés de Ses bienfaits : les prophètes, les véridiques, les martyrs, et les vertueux. Et quels bons compagnons que ceux-là !
4. an-Nisa' ; 70 Cette grâce vient d'Allah. Et Allah suffit comme Parfait Connaisseur.
4. an-Nisa' ; 71 Ô les croyants ! Prenez vos précautions et partez en expédition par détachements ou en masse.
4. an-Nisa' ; 72 Parmi vous, il y aura certes, quelqu'un qui tardera (à aller au combat) et qui, si un malheur vous atteint, dira : « Certes, Allah m'a fait une faveur en ce que je ne me suis pas trouvé en leur compagnie »
4. an-Nisa' ; 73 et si c'est une grâce qui vous atteint de la part d'Allah, il se mettra, certes, à dire, comme s'il n'y avait aucune affection entre vous et lui : « Quel dommage ! Si j'avais été avec eux, j'aurais alors acquis un gain énorme ».
Accès rapide

Pages de lecture

Pages d'écoute

Accès
rapide