Lire le Coran Rubu' Rubu' n°1 du Hizb n°14 (53e rubu' du Coran)

Rubu' n°1 du Hizb n°14

53e rubu' du Coran

De {S.6V.36} à {S.6V.58}

6. al-An'am ; 36 Seuls ceux qui entendent répondent à l'appel (de la foi). Et quant aux morts, Allah les ressuscitera ; puis ils Lui seront ramenés.
6. al-An'am ; 37 Et ils disent : « Pourquoi n'a-t-on pas fait descendre sur lui (Mouhammad) un miracle de la part de son Seigneur ? » Dis : « Certes Allah est capable de faire descendre un miracle. Mais la plupart d'entre eux ne savent pas. »
6. al-An'am ; 38 Nulle bête marchant sur terre, nul oiseau volant de ses ailes, qui ne soit comme vous en communauté. Nous n'avons rien omis d'écrire dans le Livre. Puis, c'est vers leur Seigneur qu'ils seront ramenés.
6. al-An'am ; 39 Et ceux qui traitent de mensonges Nos versets sont sourds et muets, dans les ténèbres. Allah égare qui Il veut ; et Il place qui Il veut sur un chemin droit.
6. al-An'am ; 40 Dis : « Informez-moi : si le châtiment d'Allah vous vient, ou que vous vient l'Heure, ferez-vous appel à autre qu'Allah, si vous êtes véridiques ? »
6. al-An'am ; 41 C'est plutôt à Lui que vous ferez appel. Puis, Il dissipera, s'Il veut, l'objet de votre appel et vous oublierez ce que vous (Lui) associez.
6. al-An'am ; 42 Nous avons, certes, envoyé (des messagers) aux communautés avant toi. Ensuite Nous les avons saisies par l'adversité et la détresse - peut-être imploreront-ils (la miséricorde) ! -
6. al-An'am ; 43 Pourquoi donc, lorsque Notre rigueur leur vînt, n'ont-ils pas imploré (la miséricorde) ? Mais leurs cœurs s'étaient endurcis et le Diable enjolivait à leurs yeux ce qu'ils faisaient.
6. al-An'am ; 44 Puis, lorsqu'ils eurent oublié ce qu'on leur avait rappelé, Nous leur ouvrîmes les portes donnant sur toute chose (l'abondance) ; et lorsqu'ils eurent exulté de joie en raison de ce qui leur avait été donné, Nous les saisîmes soudain, et les voilà désespérés.
6. al-An'am ; 45 Ainsi fut exterminé le dernier reste de ces injustes. Et louange à Allah, Seigneur de l'Univers !
6. al-An'am ; 46 Dis : « Voyez-vous ? Si Allah prenait votre ouïe et votre vue, et scellait vos cœurs, quelle divinité autre qu'Allah vous les rendrait ? Regarde comment, à leur intention, Nous clarifions les preuves ! Pourtant ils s'en détournent.
6. al-An'am ; 47 Dis : « Que vous en semble ? Si le châtiment d'Allah vous venait à l'improviste ou au grand jour, qui seront détruits sinon les gens injustes ? »
6. al-An'am ; 48 Nous n'envoyons des messagers qu'en annonciateurs et avertisseurs : ceux qui croient donc et se réforment, nulle crainte sur eux et ils ne seront point affligés.
6. al-An'am ; 49 Et ceux qui traitent de mensonges Nos preuves, le châtiment les touchera, à cause de leur perversité.
6. al-An'am ; 50 Dis-(leur) : « Je ne vous dis pas que je détiens les trésors d'Allah, ni que je connais l'Inconnaissable, et je ne vous dis pas que je suis un ange. Je ne fais que suivre ce qui m'est révélé. » Dis : « Est-ce que sont égaux l'aveugle et celui qui voit ? Ne réfléchissez-vous donc pas ? »
6. al-An'am ; 51 Et avertis par ceci (le Coran), ceux qui craignent d'être rassemblés devant leur Seigneur, qu'ils n'auront hors d'Allah ni allié ni intercesseur. Peut-être deviendraient-ils pieux !
6. al-An'am ; 52 Et ne repousse pas ceux qui, matin et soir, implorent leur Seigneur, cherchant sa Face : « Wajh. » Leur demander compte ne t'incombe en rien, et te demander compte ne leur incombe en rien. En les repoussant donc, tu serais du nombre des injustes.
6. al-An'am ; 53 Ainsi, éprouvons-Nous (les gens) les uns par les autres, pour qu'ils disent : « Est-ce là ceux qu'Allah a favorisés parmi nous ? » N'est-ce pas Allah qui sait le mieux lesquels sont reconnaissants ?
6. al-An'am ; 54 Et lorsque viennent vers toi ceux qui croient à nos versets (le Coran), dis : « Que la paix soit sur vous ! Votre Seigneur S'est prescrit à Lui-même la miséricorde. Et quiconque d'entre vous a fait un mal par ignorance, et ensuite s'est repenti et s'est réformé ... Il est, alors, Pardonneur et Miséricordieux. »
6. al-An'am ; 55 C'est ainsi que Nous détaillons les versets, afin qu'apparaisse clairement le chemin des criminels.
6. al-An'am ; 56 Dis : « Il m'a été interdit d'adorer ceux que vous priez en dehors d'Allah. » Dis : « Je ne suivrai pas vos passions : car ce serait m'égarer, et je ne serais plus parmi les bien-guidés. »
6. al-An'am ; 57 Dis : « Je m'appuie sur une preuve évidente de la part de mon Seigneur, et vous avez traité cela de mensonge. Ce (le châtiment) que vous voulez hâter ne dépend pas de moi. Le jugement n'appartient qu'à Allah : Il tranche en toute vérité et Il est le meilleur des juges.
6. al-An'am ; 58 Dis : « Si ce que vous voulez hâter dépendait de moi, ce serait affaire faite entre vous et moi. » C'est Allah qui connaît le mieux les injustes.
Accès rapide

Pages de lecture

Pages d'écoute

Accès
rapide