Lire le Coran Rubu' Rubu' n°3 du Hizb n°23 (91e rubu' du Coran)

Rubu' n°3 du Hizb n°23

91e rubu' du Coran

De {S.11V.41} à {S.11V.60}

11. Hud ; 41 Et il dit : « Montez dedans. Que sa course et son mouillage soient au nom d'Allah. Certes mon Seigneur est Pardonneur et Miséricordieux. »
11. Hud ; 42 Et elle vogua en les emportant au milieu des vagues comme des montagnes. Et Nouh (Noé) appela son fils, qui restait en un lieu écarté (non loin de l'arche) : « Ô mon enfant, monte avec nous et ne reste pas avec les mécréants. »
11. Hud ; 43 Il répondit : « Je vais me réfugier vers un mont qui me protègera de l'eau. » Et Nouh (Noé) lui dit : « Il n'y a aujourd'hui aucun protecteur contre l'ordre d'Allah. (Tous périront) sauf celui à qui Il fait miséricorde. » Et les vagues s'interposèrent entre les deux, et le fils fut alors du nombre des noyés.
11. Hud ; 44 Et il fut dit : « Ô terre, absorbe ton eau ! Et toi, ciel, cesse (de pleuvoir) ! » L'eau baissa, l'ordre fut exécuté et l'arche s'installa sur le Jûdi, et il fut dit : « Que disparaissent les gens pervers ! »
11. Hud ; 45 Et Nouh (Noé) invoqua son Seigneur et dit : « Ô mon Seigneur, certes mon fils est de ma famille et Ta promesse est vérité. Tu es le plus juste des juges. »
11. Hud ; 46 Il dit : « Ô Nouh (Noé), il n'est pas de ta famille car il a commis un acte infâme. Ne me demande pas ce dont tu n'as aucune connaissance. Je t'exhorte afin que tu ne sois pas du nombre des ignorants. »
11. Hud ; 47 Alors Nouh (Noé) dit : « Seigneur, je cherche Ta protection contre toute demande de ce dont je n'ai aucune connaissance. Et si Tu ne me pardonnes pas et ne me fais pas miséricorde, je serai au nombre des perdants. »
11. Hud ; 48 Il fut dit : « Ô Nouh (Noé), débarque avec Notre sécurité et Nos bénédictions sur toi et sur des communautés (issues) de ceux qui sont avec toi. Et il y (en) aura des communautés auxquelles Nous accorderons une jouissance temporaire ; puis un châtiment douloureux venant de Nous les touchera ».
11. Hud ; 49 Voilà quelques nouvelles de l'Inconnaissable que Nous te révélons. Tu ne les savais pas, ni toi ni ton peuple, avant cela. Sois patient. La fin heureuse sera aux pieux.
11. Hud ; 50 Et (Nous avons envoyé) aux 'Ad, leur frère Houd, qui leur dit : « Ô mon peuple, adorez Allah. Vous n'avez point de divinité à part Lui. Vous n'êtes que des forgeurs (de mensonges).
11. Hud ; 51 Ô mon peuple, je ne vous demande pas de salaire pour cela. Mon salaire n'incombe qu'à Celui qui m'a créé. Ne raisonnez-vous pas ?
11. Hud ; 52 Ô mon peuple, implorez le pardon de votre Seigneur et repentez-vous à Lui pour qu'Il envoie sur vous du ciel des pluies abondantes et qu'Il ajoute force à votre force. Et ne vous détournez pas (de Lui) en devenant coupables. »
11. Hud ; 53 Ils dirent : « Ô Houd, tu n'es pas venu à nous avec une preuve, et nous ne sommes pas disposés à abandonner nos divinités sur ta parole, et nous n'avons pas foi en toi.
11. Hud ; 54 Nous dirons plutôt qu'une de nos divinités t'a affligé d'un mal ». Il dit : « Je prends Allah à témoin - et vous aussi soyez témoins - qu'en vérité, je désavoue ce que vous associez,
11. Hud ; 55 en dehors de Lui. Rusez donc tous contre moi et ne me donnez pas de répit.
11. Hud ; 56 Je place ma confiance en Allah, mon Seigneur et le vôtre. Il n'y a pas d'être vivant qu'Il ne tienne par son toupet. Mon Seigneur, certes, est sur un droit chemin.
11. Hud ; 57 Si vous vous détournez ... voilà que je vous ai transmis (le message) que j'étais chargé de vous faire parvenir. Et mon Seigneur vous remplacera par un autre peuple, sans que vous ne Lui nuisiez en rien, car mon Seigneur, est gardien par excellence sur toute chose. »
11. Hud ; 58 Et quand vint Notre Ordre, Nous sauvâmes par une miséricorde de Notre part, Houd et ceux qui avec lui avaient cru. Et Nous les sauvâmes d'un terrible châtiment.
11. Hud ; 59 Voilà les 'Ad. Ils avaient nié les signes (enseignements) de leur Seigneur, désobéi à Ses messagers et suivi le commandement de tout tyran entêté.
11. Hud ; 60 Et ils furent poursuivis, ici-bas, d'une malédiction, ainsi qu'au Jour de la Résurrection. En vérité, les 'Ad n'ont pas cru en leur Seigneur. Que s'éloignent (périssent) les 'Ad, peuple de Houd !
Accès rapide

Pages de lecture

Pages d'écoute

Accès
rapide