Pour celles et ceux qui mémorisent le Coran, voici un service qui vous sera peut-être utile in sha Allah.

Lire le Coran Rubu' Rubu' n°1 du Hizb n°25 (97e rubu' du Coran)

Rubu' n°1 du Hizb n°25

97e rubu' du Coran

De {S.12V.53} à {S.12V.76}

12. Yusuf ; 53 Je ne m'innocente cependant pas, car l'âme est très incitatrice au mal, à moins que mon Seigneur, par miséricorde, (ne la préserve du péché). Mon Seigneur est certes Pardonneur et très Miséricordieux. »
12. Yusuf ; 54 Et le roi dit : « Amenez-le moi : je me le réserve pour moi-même. » Et lorsqu'il lui eut parlé, il dit : « Tu es dès aujourd'hui près de nous, en une position d'autorité et de confiance. »
12. Yusuf ; 55 Et (Youssouf (Joseph)) dit : « Assigne-moi les dépôts du territoire : je suis bon gardien et connaisseur. »
12. Yusuf ; 56 Ainsi avons-nous affermi (l'autorité de) Youssouf (Joseph) dans ce territoire et il s'y installait là où il le voulait. Nous touchons de Notre miséricorde qui Nous voulons et ne faisons pas perdre aux hommes de bien le mérite (de leurs œuvres).
12. Yusuf ; 57 Et la récompense de l'au-delà est meilleure pour ceux qui ont cru et ont pratiqué la piété.
12. Yusuf ; 58 Et les frères de Youssouf (Joseph) vinrent et entrèrent auprès de lui. Il les reconnut, mais eux ne le reconnurent pas.
12. Yusuf ; 59 Et quand il leur eut fourni leur provision, il dit : « Amenez-moi un frère que vous avez de votre père. Ne voyez-vous pas que je donne la pleine mesure et que je suis le meilleur des hôtes ?
12. Yusuf ; 60 Et si vous ne me l'amenez pas, alors il n'y aura plus de provision pour vous, chez moi ; et vous ne m'approcherez plus. »
12. Yusuf ; 61 Ils dirent : « Nous essayerons de persuader son père. Certes, nous le ferons. »
12. Yusuf ; 62 Et il dit à ses serviteurs : « Remettez leurs marchandises dans leurs sacs : peut-être les reconnaîtront-ils quand ils seront de retour vers leur famille et peut-être qu'ils reviendront ».
12. Yusuf ; 63 Et lorsqu'ils revinrent à leur père, ils dirent : « Ô notre père, il nous sera refusé (à l'avenir) de nous ravitailler (en grain). Envoie donc avec nous notre frère, afin que nous obtenions des provisions. Nous le surveillerons bien. »
12. Yusuf ; 64 Il dit : « Vais-je vous le confier comme, auparavant, je vous ai confié son frère ? Mais Allah est le meilleur gardien, et Il est Le plus Miséricordieux des miséricordieux ! »
12. Yusuf ; 65 Et lorsqu'ils ouvrirent leurs bagages, ils trouvèrent qu'on leur avait rendu leurs marchandises. Ils dirent : « Ô notre père. Que désirons-nous (de plus) ? Voici que nos marchandises nous ont été rendues. Et ainsi nous approvisionnerons notre famille, nous veillerons à la sécurité de notre frère et nous nous ajouterons la charge d'un chameau et c'est une charge facile. »
12. Yusuf ; 66 - Il dit : « Jamais je ne l'enverrai avec vous, jusqu'à ce que vous m'apportiez l'engagement formel au nom d'Allah que vous me le ramènerez à moins que vous ne soyez cernés. » Lorsqu'ils lui eurent apporté l'engagement, il dit : « Allah est garant de ce que nous disons. »
12. Yusuf ; 67 Et il dit : « Ô mes fils, n'entrez pas par une seule porte, mais entrez par portes séparées. Je ne peux cependant vous être d'aucune utilité contre les desseins d'Allah. La décision n'appartient qu'à Allah : en Lui je place ma confiance. Et que ceux qui placent leur confiance la placent en Lui. »
12. Yusuf ; 68 Etant entrés comme leur père le leur avait commandé (cela) ne leur servit à rien contre (les décrets d') Allah. Ce n'était (au reste) qu'une précaution que Ya'qoub (Jacob) avait jugé (de leur recommander). Il avait pleine connaissance de ce que Nous lui avions enseigné. Mais la plupart des gens ne savent pas.
12. Yusuf ; 69 Et quand ils furent entrés auprès de Youssouf (Joseph), (celui-ci) retint son frère auprès de lui en disant : « Je suis ton frère. Ne te chagrine donc pas pour ce qu'ils faisaient. »
12. Yusuf ; 70 Puis, quand il leur eut fourni leurs provisions, il mit la coupe dans le sac de son frère. Ensuite un crieur annonça : « Caravaniers ! Vous êtes des voleurs. »
12. Yusuf ; 71 Ils se retournèrent en disant : « Qu'avez-vous perdu ? »
12. Yusuf ; 72 Ils répondirent : « Nous cherchons la grande coupe du roi. La charge d'un chameau à qui l'apportera et j'en suis garant. »
12. Yusuf ; 73 « Par Allah, dirent-ils, vous savez certes que nous ne sommes pas venus pour semer la corruption sur le territoire et que nous ne sommes pas des voleurs. »
12. Yusuf ; 74 - Quelle sera donc la sanction si vous êtes des menteurs ? (dirent-ils).
12. Yusuf ; 75 Ils dirent : « La sanction infligée à celui dont les bagages de qui la coupe sera retrouvée est : (qu'il soit livré) lui-même (à titre d'esclave à la victime du vol). C'est ainsi que nous punissons les malfaiteurs. »
12. Yusuf ; 76 (Youssouf (Joseph)) commença par les sacs des autres avant celui de son frère ; puis il la fit sortir du sac de son frère. Ainsi suggérâmes-Nous cet artifice à Youssouf (Joseph). Car il ne pouvait pas se saisir de son frère, selon la justice du roi, à moins qu'Allah ne l'eût voulu. Nous élevons en rang qui Nous voulons. Et au-dessus de tout homme détenant la science il y a un savant (plus docte que lui).
Accès rapide

Pages de lecture

Pages d'écoute

Accès
rapide