Rechercher dans le Coran Résultat(s) de recherche pour « Moïse »

« Moïse »

156 résultat(s) trouvé(s)

2. al-Baqarah ; 51 Et (rappelez-vous) lorsque Nous donnâmes rendez-vous à Moussa (Moïse) pendant quarante nuits ! Puis en son absence, vous avez pris le veau pour idole alors que vous étiez injustes (à l'égard de vous-mêmes en adorant autre qu'Allah).
2. al-Baqarah ; 53 Et (rappelez-vous) lorsque Nous avons donné à Moussa (Moïse) le Livre et le Discernement afin que vous soyez guidés.
2. al-Baqarah ; 54 Et (rappelez-vous) lorsque Moussa (Moïse) dit à son peuple : « Ô mon peuple, certes vous vous êtes fait du tort à vous-mêmes en prenant le veau pour idole. Revenez donc à votre Créateur ; puis, tuez donc les coupables vous-mêmes ; ce serait mieux pour vous, auprès de votre Créateur ! » C'est ainsi qu'Il agréa votre repentir ; car c'est Lui, certes, l'Accueillant au repentir et le Miséricordieux !
2. al-Baqarah ; 55 Et (rappelez-vous) lorsque vous dites : « Ô Moussa (Moïse), nous ne te croirons qu'après avoir vu Allah clairement ! » Alors la foudre vous saisit tandis que vous regardiez.
2. al-Baqarah ; 60 Et (rappelez-vous) quand Moussa (Moïse) demanda de l'eau pour désaltérer son peuple, c'est alors que Nous dîmes : « Frappe le rocher avec ton bâton. » Et tout d'un coup, douze sources en jaillirent, et certes, chaque tribu sut où s'abreuver ! « Mangez et buvez de ce qu'Allah vous accorde ; et ne semez pas de troubles sur la terre comme des fauteurs de désordre. »
2. al-Baqarah ; 61 Et (rappelez-vous) quand vous dîtes : « Ô Moussa (Moïse), nous ne pouvons plus tolérer une seule nourriture. Prie donc ton Seigneur pour qu'Il nous fasse sortir de la terre ce qu'elle fait pousser, de ses légumes, ses concombres, son ail (ou blé), ses lentilles et ses oignons ! » Il vous répondit : « Voulez-vous échanger le meilleur pour le moins bon ? Descendez donc à n'importe quelle ville ; vous y trouverez certainement ce que vous demandez ! » L'avilissement et la misère s'abattirent sur eux ; ils encoururent la colère d'Allah. Cela parce qu'ils reniaient les révélations d'Allah, et qu'ils tuaient sans droit les prophètes. Cela parce qu'ils désobéissaient et transgressaient.
2. al-Baqarah ; 67 (Et rappelez-vous) lorsque Moussa (Moïse) dit à son peuple : « Certes Allah vous ordonne d'immoler une vache. » Ils dirent : « Nous prends-tu en moquerie ? » Il dit « Qu'Allah me garde d'être du nombre des ignorants. »
2. al-Baqarah ; 87 Certes, Nous avons donné le Livre à Moussa (Moïse) ; Nous avons envoyé après lui des prophètes successifs. Et Nous avons donné des preuves à 'Issa (Jésus) fils de Maryam (Marie), et Nous l'avons renforcé du Saint-Esprit. Est-ce qu'à chaque fois qu'un Messager vous apportait des vérités contraires à vos souhaits, vous vous enfliez d'orgueil ? Vous traitiez les uns d'imposteurs et vous tuiez les autres.
2. al-Baqarah ; 92 Et en effet Moussa (Moïse) vous est venu avec les preuves. Malgré cela, une fois absent, vous avez pris le veau pour idole, alors que vous étiez injustes.
2. al-Baqarah ; 108 Voudriez-vous interroger votre Messager comme auparavant on interrogea Moussa (Moïse) ? Quiconque substitue la mécréance à la foi s'égare certes du droit chemin.
2. al-Baqarah ; 136 Dites : « Nous croyons en Allah et en ce qu'on nous a révélé, et en ce qu'on a fait descendre vers Ibrahim (Abraham) et Isma'il (Ismaël) et Ishaq (Isaac) et Ya'qoub (Jacob) et les Tribus, et en ce qui a été donné à Moussa (Moïse) et à 'Issa (Jésus), et en ce qui a été donné aux prophètes, venant de leur Seigneur : nous ne faisons aucune distinction entre eux. Et à Lui nous sommes Soumis. »
2. al-Baqarah ; 246 N'as-tu pas su l'histoire des notables, parmi les enfants d'Isra'il (Israël), lorsqu'après Moussa (Moïse) ils dirent à un prophète à eux : « Désigne-nous un roi, pour que nous combattions dans le sentier d'Allah. » Il dit : « Et si vous ne combattez pas, quand le combat vous sera prescrit ? » Ils dirent : « Et qu'aurions-nous à ne pas combattre dans le sentier d'Allah, alors qu'on nous a expulsés de nos maisons et qu'on a capturé nos enfants ? » Et quand le combat leur fut prescrit, ils tournèrent le dos, sauf un petit nombre d'entre eux. Et Allah connaît bien les injustes.
2. al-Baqarah ; 248 Et leur prophète leur dit : « Le signe de son investiture sera que le Coffre va vous revenir ; objet de quiétude inspiré par votre Seigneur, et contenant les reliques de ce que laissèrent la famille de Moussa (Moïse) et la famille de Haroun (Aaron). Les Anges le porteront. Voilà bien là un signe pour vous, si vous êtes croyants ! »
3. Ali 'Imran ; 84 Dis : « Nous croyons en Allah, à ce qu'on a fait descendre sur nous, à ce qu'on a fait descendre sur Ibrahim (Abraham), Isma'il (Ismaël), Ishaq (Isaac), Ya'qoub (Jacob) et les Tribus, et à ce qui a été apporté à Moussa (Moïse), à 'Issa (Jésus) et aux prophètes, de la part de leur Seigneur : nous ne faisons aucune différence entre eux ; et c'est à Lui que nous sommes Soumis. »
4. an-Nisa' ; 153 Les gens du Livre te demandent de leur faire descendre du ciel un Livre. Ils ont déjà demandé à Moussa (Moïse) quelque chose de bien plus grave quand ils dirent : « Fais-nous voir Allah à découvert ! » Alors la foudre les frappa pour leur tort. Puis ils adoptèrent le Veau (comme idole) même après que les preuves leur furent venues. Nous leur pardonnâmes cela et donnâmes à Moussa (Moïse) une autorité déclarée.
4. an-Nisa' ; 164 Et il y a des messagers dont Nous t'avons raconté l'histoire précédemment, et des messagers dont Nous ne t'avons point raconté l'histoire - et Allah a parlé à Moussa (Moïse) de vive voix -
5. al-Ma'idah ; 20 (Souvenez-vous) Lorsque Moussa (Moïse) dit à son peuple : « Ô , mon peuple ! Rappelez-vous le bienfait d'Allah sur vous, lorsqu'Il a désigné parmi vous des prophètes. Et Il a fait de vous des rois. Et Il vous a donné ce qu'Il n'avait donné à nul autre aux mondes.
5. al-Ma'idah ; 22 Ils dirent : « Ô Moussa (Moïse), il y a là un peuple de géants. Jamais nous n'y entrerons jusqu'à ce qu'ils en sortent. S'ils en sortent, alors nous y entrerons. »
5. al-Ma'idah ; 24 Ils dirent : « Moussa (Moïse) ! Nous n'y entrerons jamais, aussi longtemps qu'ils y seront. Va donc, toi et ton Seigneur, et combattez tous deux. Nous restons là où nous sommes. »
6. al-An'am ; 84 Et Nous lui avons donné Ishaq (Isaac) et Ya'qoub (Jacob) et Nous les avons guidés tous les deux. Et Nouh (Noé), Nous l'avons guidé auparavant, et parmi la descendance (d'Ibrahim (Abraham)) (ou de Nouh (Noé)), Dawoud (David), Soulayman (Salomon), Ayyoub (Job), Youssouf (Joseph), Moussa (Moïse) et Haroun (Aaron). Et c'est ainsi que Nous récompensons les bienfaisants.
6. al-An'am ; 91 Ils n'apprécient pas Allah comme Il le mérite quand ils disent : « Allah n'a rien fait descendre sur un humain. » Dis : « Qui a fait descendre le Livre que Moussa (Moïse) a apporté comme lumière et guide, pour les gens ? Vous le mettez en feuillets, pour en montrer une partie, tout en cachant beaucoup. Vous avez été instruits de ce que vous ne saviez pas, ni vous ni vos ancêtres. Dis : « C'est Allah. » Et puis, laisse-les s'amuser dans leur égarement.
6. al-An'am ; 154 Puis Nous avons donné à Moussa (Moïse) le Livre complet en récompense pour le bien qu'il avait fait, et comme un exposé détaillé de toute chose, un guide et une miséricorde. Peut-être croiraient-ils en leur rencontre avec leur Seigneur (au jour du Jugement dernier).
7. al-A'raf ; 103 Puis, après (ces messagers,) Nous avons envoyé Moussa (Moïse) avec Nos miracles vers Fir'awn (Pharaon) et ses notables. Mais ils se montrèrent injustes envers Nos signes. Considère donc quelle fut la fin des corrupteurs.
7. al-A'raf ; 104 Et Moussa (Moïse) dit : « Ô Fir'awn (Pharaon), je suis un Messager de la part du Seigneur de l'Univers,
7. al-A'raf ; 115 Ils dirent : « Ô Moussa (Moïse), ou bien tu jetteras (le premier), ou bien nous serons les premiers à jeter. »
7. al-A'raf ; 117 Et Nous révélâmes à Moussa (Moïse) : « Jette ton bâton. » Et voilà que celui-ci se mit à engloutir ce qu'ils avaient fabriqué.
7. al-A'raf ; 122 au Seigneur de Moussa (Moïse) et de Haroun (Aaron). »
7. al-A'raf ; 127 Et les notables du peuple de Fir'awn (Pharaon) dirent : « Laisseras-tu Moussa (Moïse) et son peuple commettre du désordre sur la terre, et lui-même te délaisser, toi et tes divinités ? » Il dit : « Nous allons massacrer leurs fils et laisser vivre leurs femmes. Nous aurons le dessus sur eux et les dominerons. »
7. al-A'raf ; 128 Moussa (Moïse) dit à son peuple : « Demandez aide auprès d'Allah et soyez patients, car la terre appartient à Allah. Il en fait héritier qui Il veut parmi Ses serviteurs. Et la fin (heureuse) sera aux pieux. »
7. al-A'raf ; 131 Et quand le bien-être leur vint, ils dirent : « Cela nous est dû » et si un mal les atteignait, ils voyaient en Moussa (Moïse) et ceux qui étaient avec lui un mauvais augure. En vérité leur sort dépend uniquement d'Allah ? Mais la plupart d'entre eux ne savent pas.
7. al-A'raf ; 134 Et quand le châtiment les frappa, ils dirent : « Ô Moussa (Moïse), invoque pour nous ton Seigneur en vertu de l'engagement qu'Il t'a donné. Si tu éloignes de nous le châtiment, nous croirons certes en toi et laisserons partir avec toi les enfants d'Israʾil (Israël). »
7. al-A'raf ; 138 Et Nous avons fait traverser la Mer aux enfants d'Israʾil (Israël). Ils passèrent auprès d'un peuple attaché à ses idoles et dirent : « Ô Moussa (Moïse), désigne-nous une divinité semblable à leurs dieux. » Il dit : « Vous êtes certes des gens ignorants.
7. al-A'raf ; 142 Et Nous donnâmes à Moussa (Moïse) rendez-vous pendant trente nuits, et Nous les complétâmes par dix, de sorte que le temps fixé par son Seigneur se termina au bout de quarante nuits. Et Moussa (Moïse) dit à Haroun (Aaron) son frère : « Remplace-moi auprès de mon peuple, et agis en bien, et ne suis pas le sentier des corrupteurs. »
7. al-A'raf ; 143 Et lorsque Moussa (Moïse) vint à Notre rendez-vous et que son Seigneur lui eut parlé, il dit : « Ô mon Seigneur, montre Toi à moi pour que je Te voie ! » Il dit : « Tu ne Me verras pas ; mais regarde le Mont : s'il tient en sa place, alors tu Me verras. » Mais lorsque son Seigneur Se manifesta au Mont, Il le pulvérisa, et Moussa (Moïse) s'effondra foudroyé. Lorsqu'il se fut remis, il dit : « Gloire à Toi ! A Toi je me repens ; et je suis le premier des croyants. »
7. al-A'raf ; 144 Et (Allah) dit : « Ô Moussa (Moïse), Je t'ai préféré à tous les hommes, par Mes messages et par Ma parole. Prends donc ce que Je te donne, et sois du nombre des reconnaissants. »
7. al-A'raf ; 148 Et le peuple de Moussa (Moïse) adopta après lui un veau, fait de leurs parures : un corps qui semblait mugir. N'ont-ils pas vu qu'il ne leur parlait point et qu'il ne les guidait sur aucun chemin ? Ils l'adoptèrent (comme divinité), et ils étaient des injustes.
7. al-A'raf ; 150 Et lorsque Moussa (Moïse) retourna à son peuple, fâché, attristé, il dit : « Vous avez très mal agi pendant mon absence ! Avez-vous voulu hâter le commandement de votre Seigneur ? » Il jeta les tablettes et prit la tête de son frère, en la tirant à lui : « Ô fils de ma mère, dit (Haroun (Aaron)), le peuple m'a traité en faible, et peu s'en est fallu qu'ils ne me tuent. Ne fais donc pas que les ennemis se réjouissent à mes dépens, et ne m'assigne pas la compagnie des gens injustes. »
7. al-A'raf ; 151 Et (Moussa (Moïse)) dit : « Ô mon Seigneur, pardonne à moi et à mon frère et fais-nous entrer en Ta miséricorde, car Tu es Le plus Miséricordieux des miséricordieux. »
7. al-A'raf ; 154 Et quand la colère de Moussa (Moïse) se fut calmée, il prit les tablettes. Il y avait dans leur texte guide et miséricorde à l'intention de ceux qui craignent leur Seigneur.
7. al-A'raf ; 155 Et Moussa (Moïse) choisit de son peuple soixante-dix hommes pour un rendez-vous avec Nous. Puis lorsqu'ils furent saisis par le tremblement (de terre), il dit : « Mon Seigneur, si Tu avais voulu, Tu les aurais détruits avant, et moi avec. Vas-Tu nous détruire pour ce que des sots d'entre nous ont fait ? Ce n'est là qu'une épreuve de Toi, par laquelle Tu égares qui Tu veux, et guides qui Tu veux. Tu es notre Maître. Pardonne-nous et fais-nous miséricorde, car Tu es le Meilleur des pardonneurs.
7. al-A'raf ; 159 Parmi le peuple de Moussa (Moïse), il est une communauté qui guide (les autres) avec la vérité, et qui, par là, exerce la justice.
7. al-A'raf ; 160 Nous les répartîmes en douze tribus, (en douze) communautés. Et Nous révélâmes à Moussa (Moïse), lorsque son peuple lui demanda de l'eau : « Frappe le rocher avec ton bâton. » Et voilà qu'en jaillirent douze sources. Chaque tribu sut son abreuvoir. Nous les couvrîmes de l'ombre du nuage, et fîmes descendre sur eux la manne et les cailles : « Mangez des bonnes choses que Nous vous avons attribuées. » Et ce n'est pas à Nous qu'ils ont fait du tort, mais c'est à eux-mêmes qu'ils en faisaient.
10. Yunus ; 75 Ensuite, Nous envoyâmes après eux Moussa (Moïse) et Haroun (Aaron), munis de Nos preuves à Fir'awn (Pharaon) et ses notables. Mais (ces gens) s'enflèrent d'orgueil et ils étaient un peuple criminel.
10. Yunus ; 77 Moussa (Moïse) dit : « Dites-vous à la Vérité quand elle vous est venue : Est-ce que cela est de la magie ? Alors que les magiciens ne réussissent pas ... »
10. Yunus ; 80 Puis, lorsque vinrent les magiciens, Moussa (Moïse) leur dit : « Jetez ce que vous avez à jeter. »
10. Yunus ; 81 Lorsqu'ils jetèrent, Moussa (Moïse) dit : « Ce que vous avez produit est magie ! Allah l'annulera. Car Allah ne fait pas prospérer ce que font les fauteurs de désordre.
10. Yunus ; 83 Personne ne crut (au message) de Moussa (Moïse), sauf un groupe de jeunes gens de son peuple, par crainte de représailles de Fir'awn (Pharaon) et de leurs notables. En vérité, Fir'awn (Pharaon) fut certes superbe sur terre et il fut du nombre des extravagants.
10. Yunus ; 84 Et Moussa (Moïse) dit : « Ô mon peuple, si vous croyez en Allah, placez votre confiance en Lui si vous (Lui) êtes soumis. »
10. Yunus ; 87 Et Nous révélâmes à Moussa (Moïse) et à son frère : « Prenez pour votre peuple des maisons en Egypte, faites de vos maisons un lieu de prière et soyez assidus dans la prière. Et fais la bonne annonce aux croyants. »
10. Yunus ; 88 Et Moussa (Moïse) dit : « Ô notre Seigneur, Tu as accordé à Fir'awn (Pharaon) et ses notables des parures et des biens dans la vie présente, et voilà, Ô notre Seigneur, qu'avec cela ils égarent (les gens loin) de Ton sentier. Ô notre Seigneur, anéantis leurs biens et endurcis leurs cœurs, afin qu'ils ne croient pas, jusqu'à ce qu'ils aient vu le châtiment douloureux. »
11. Hud ; 17 Est-ce que celui qui se fonde sur une preuve évidente (le Coran) venant de son Seigneur et récitée par un témoin (l'archange Gabriel) de Sa part, cependant qu'avant lui (Mouhammad) il y a le livre de Moussa (Moïse) tenant lieu de guide et de miséricorde ... (est meilleur ou bien celui qui ne se fonde sur aucune preuve valable ? ). Ceux-là y croient ; mais quiconque d'entre les factions n'y croit pas, aura le Feu comme rendez-vous. Ne sois donc pas en doute au sujet de ceci (le Coran). Oui, c'est la vérité venant de ton Seigneur ; mais la plupart des gens n'y croient pas.
11. Hud ; 96 Et Nous avions envoyé Moussa (Moïse), avec Nos miracles et une autorité incontestable,
11. Hud ; 110 Et Nous avons déjà donné à Moussa (Moïse) le Livre. Il y eut des divergences à son sujet. S'il n'y avait pas un décret préalable de la part de ton Seigneur, tout aurait été décidé entre eux. Et ils sont, à son sujet pleins d'un doute troublant.
14. Ibrahim ; 5 Nous avons certes, envoyé Moussa (Moïse) avec Nos miracles (en lui disant) : « Fais sortir ton peuple des ténèbres vers la lumière, et rappelle-leur les jours d'Allah. » (Ses bienfaits). Dans tout cela il y a des signes pour tout homme plein d'endurance et de reconnaissance.
14. Ibrahim ; 6 (Rappelle-toi) quand Moussa (Moïse) dit à son peuple : « Rappelez-vous le bienfait d'Allah sur vous quand Il vous sauva des gens de Fir'awn (Pharaon) qui vous infligeaient le pire châtiment. Ils massacraient vos fils et laissaient en vie vos filles. Il y avait là une dure épreuve de la part de votre Seigneur »,
14. Ibrahim ; 8 Et Moussa (Moïse) dit : « Si vous êtes ingrats, vous ainsi que tous ceux qui sont sur terre, (sachez) qu'Allah Se suffit à Lui-même et qu'Il est digne de louange.
17. al-Isra' ; 2 Et Nous avions donné à Moussa (Moïse) le Livre dont Nous avions fait un guide pour les enfants d'Israʾil (Israël) : « Ne prenez pas de protecteur en dehors de Moi. »
17. al-Isra' ; 101 Et certes, Nous donnâmes à Moussa (Moïse) neuf miracles évidents. Demande donc aux enfants d'Israʾil (Israël), lorsqu'il leur vint et que Fir'awn (Pharaon) lui dit : « Ô Moussa (Moïse), je pense que tu es ensorcelé. »
18. al-Kahf ; 60 (Rappelle-toi) quand Moussa (Moïse) dit à son valet : « Je n'arrêterai pas avant d'avoir atteint le confluent des deux mers, dussé-je marcher de longues années. »
18. al-Kahf ; 64 (Moussa (Moïse)) dit : « Voilà ce que nous cherchions. » Puis, ils retournèrent sur leurs pas, suivant leurs traces.
18. al-Kahf ; 66 Moussa (Moïse) lui dit : « Puis-je te suivre, à la condition que tu m'apprennes de ce qu'on t'a appris concernant une bonne direction ? »
18. al-Kahf ; 69 (Moussa (Moïse)) lui dit : « Si Allah veut, tu me trouveras patient ; et je ne désobéirai à aucun de tes ordres. »
18. al-Kahf ; 71 Alors les deux partirent. Et après qu'ils furent montés sur un bateau, l'homme y fit une brèche. (Moussa (Moïse)) lui dit : « Est-ce pour noyer ses occupants que tu l'as ébréché ? Tu as commis, certes, une chose monstrueuse ! »
18. al-Kahf ; 73 « Ne t'en prends pas à moi, dit (Moussa (Moïse),) pour un oubli de ma part ; et ne m'impose pas de grande difficulté dans mon affaire ».
18. al-Kahf ; 74 Puis ils partirent tous deux ; et quand ils eurent rencontré un enfant, (l'homme) le tua. Alors (Moussa (Moïse)) lui dit : « As-tu tué un être innocent, qui n'a tué personne ? Tu as commis certes, une chose affreuse ! »
18. al-Kahf ; 76 « Si, après cela, je t'interroge sur quoi que ce soit, dit (Moussa (Moïse)), alors ne m'accompagne plus. Tu seras alors excusé de te séparer de moi. »
18. al-Kahf ; 77 Ils partirent donc tous deux ; et quand ils furent arrivés à un village habité, ils demandèrent à manger à ses habitants ; mais ceux-ci refusèrent de leur donner l'hospitalité. Ensuite, ils y trouvèrent un mur sur le point de s'écrouler. L'homme le redressa. Alors (Moussa (Moïse)) lui dit : « Si tu voulais, tu aurais bien pu réclamer pour cela un salaire. »
19. Maryam ; 51 Et mentionne dans le Livre Moussa (Moïse). C'était vraiment un élu, et c'était un Messager et un prophète.
20. Ta Ha ; 9 Le récit de Moussa (Moïse) t'est-il parvenu ?
20. Ta Ha ; 11 Puis, lorsqu'il y arriva, il fut interpellé : « Moussa (Moïse) !
20. Ta Ha ; 17 Et qu'est-ce qu'il y a dans ta main droite, Ô Moussa (Moïse) ? »
20. Ta Ha ; 19 (Allah lui) dit : « Jette-le, Ô Moussa (Moïse). »
20. Ta Ha ; 25 (Moussa (Moïse)) dit : « Seigneur, ouvre-moi ma poitrine,
20. Ta Ha ; 36 (Allah) dit : « Ta demande est exaucée, Ô Moussa (Moïse).
20. Ta Ha ; 40 Et voilà que ta sœur (te suivait en) marchant et disait : « Puis-je vous indiquer quelqu'un qui se chargera de lui ? » Ainsi, Nous te rapportâmes à ta mère afin que son œil se réjouisse et qu'elle ne s'afflige plus. Tu tuas ensuite un individu ; Nous te sauvâmes des craintes qui t'oppressaient ; et Nous t'imposâmes plusieurs épreuves. Puis tu demeuras des années durant chez les habitants de Madyan. Ensuite tu es venu, Ô Moussa (Moïse), conformément à un décret.
20. Ta Ha ; 49 Alors (Pharaon) dit : « Qui donc est votre Seigneur, Ô Moussa (Moïse) ? »
20. Ta Ha ; 50 « Notre Seigneur, dit Moussa (Moïse), est Celui qui a donné à chaque chose sa propre nature puis l'a dirigée. »
20. Ta Ha ; 52 Moussa (Moïse) dit : « La connaissance de leur sort est auprès de mon Seigneur, dans un livre. Mon Seigneur (ne commet) ni erreur ni oubli.
20. Ta Ha ; 57 Il dit : « Es-tu venu à nous, Ô Moussa (Moïse), pour nous faire sortir de notre terre par ta magie ?
20. Ta Ha ; 59 Alors Moussa (Moïse) dit : « Votre rendez-vous, c'est le jour de la fête. Et que les gens se rassemblent dans la matinée ».
20. Ta Ha ; 61 Moussa (Moïse) leur dit : « Malheur à vous ! Ne forgez pas de mensonge contre Allah : sinon par un châtiment Il vous anéantira. Celui qui forge (un mensonge) est perdu. »
20. Ta Ha ; 65 Ils dirent : « Ô Moussa (Moïse), ou tu jettes, (le premier ton bâton) ou que nous soyons les premiers à jeter ? »
20. Ta Ha ; 67 Moussa (Moïse) ressentit quelque peur en lui-même.
20. Ta Ha ; 70 Les magiciens se jetèrent prosternés, disant : « Nous avons foi en le Seigneur de Haroun (Aaron) et de Moussa (Moïse). »
20. Ta Ha ; 77 Nous révélâmes à Moussa (Moïse) : « Pars la nuit, à la tête de Mes serviteurs, puis, trace-leur un passage à sec dans la mer : sans craindre une poursuite et sans éprouver aucune peur. »
20. Ta Ha ; 83 « Pourquoi Moussa (Moïse) t'es-tu hâté de quitter ton peuple ? »
20. Ta Ha ; 84 Ils sont là sur mes traces, dit Moussa (Moïse). Et je me suis hâté vers Toi, Seigneur, afin que Tu sois satisfait.
20. Ta Ha ; 86 Moussa (Moïse) retourna donc vers son peuple, courroucé et chagriné ; il dit : « Ô mon peuple, votre Seigneur ne vous a-t-Il pas déjà fait une belle promesse ? L'alliance a-t-elle donc été trop longue pour vous ? Ou avez-vous désiré que la colère de votre Seigneur s'abatte sur vous, pour avoir trahi votre engagement envers moi ? »
20. Ta Ha ; 88 Puis il en a fait sortir pour eux un veau, un corps à mugissement. Et ils ont dit : « C'est votre divinité et la divinité de Moussa (Moïse) ; il a donc oublié » !
20. Ta Ha ; 91 Ils dirent : « Nous continuerons à y être attachés, jusqu'à ce que Moussa (Moïse) retourne vers nous. »
20. Ta Ha ; 92 Alors (Moussa (Moïse)) dit : « Qu'est-ce qui t'a empêché, Haroun (Aaron), quand tu les as vus s'égarer,
20. Ta Ha ; 95 Alors (Moussa (Moïse)) dit : « Quel a été ton dessein ? Ô Sâmirî ? »
20. Ta Ha ; 97 « Va-t-en, dit (Moussa (Moïse)). Dans la vie, tu auras à dire (à tout le monde) : « Ne me touchez pas ! » Et il y aura pour toi un rendez-vous que tu ne pourras manquer. Regarde ta divinité que tu as adorée avec assiduité. Nous la brûlerons certes, et ensuite, nous disperserons (sa cendre) dans les flots.
21. al-Anbiya' ; 48 Nous avons déjà apporté à Moussa (Moïse) et Haroun (Aaron) le Livre du discernement (la Thora) ainsi qu'une lumière et un rappel pour les gens pieux,
22. al-Hajj ; 44 Et les gens de Madyan. Et Moussa (Moïse) fut traité de menteur. Puis, J'ai donné un répit aux mécréants ; ensuite Je les ai saisis. Et quelle fut Ma réprobation !
23. al-Mu'minun ; 45 Ensuite, Nous envoyâmes Moussa (Moïse) et son frère Haroun (Aaron) avec Nos prodiges et une preuve évidente,
23. al-Mu'minun ; 49 Et Nous avions apporté le Livre à Moussa (Moïse) afin qu'ils se guident.
25. al-Furqan ; 35 En effet, Nous avons apporté à Moussa (Moïse) le Livre et lui avons assigné son frère Haroun (Aaron) comme assistant.
26. ash-Shu'ara' ; 10 Et lorsque ton Seigneur appela Moussa (Moïse) : « Rends-toi auprès du peuple injuste,
26. ash-Shu'ara' ; 20 « Je l'ai fait, dit Moussa (Moïse), alors que j'étais encore du nombre des égarés.
26. ash-Shu'ara' ; 24 « Le Seigneur des cieux et de la terre et de ce qui existe entre eux, dit (Moussa (Moïse)), si seulement vous pouviez en être convaincus ! »
26. ash-Shu'ara' ; 26 (Moussa (Moïse)) continue : « ... Votre Seigneur, et le Seigneur de vos plus anciens ancêtres. »
26. ash-Shu'ara' ; 28 (Moussa (Moïse)) ajouta : « ... Le Seigneur du Levant et du Couchant et de ce qui est entre les deux ; si seulement vous compreniez ! »
26. ash-Shu'ara' ; 30 « Et même si je t'apportais, dit (Moussa (Moïse)), une chose (une preuve) évidente ? »
26. ash-Shu'ara' ; 32 (Moussa (Moïse)) jeta donc son bâton et le voilà devenu un serpent manifeste.
26. ash-Shu'ara' ; 43 Moussa (Moïse) leur dit : « Jetez ce que vous avez à jeter. »
26. ash-Shu'ara' ; 45 Puis Moussa (Moïse) jeta son bâton, et voilà qu'il happait ce qu'ils avaient fabriqué.
26. ash-Shu'ara' ; 48 Le Seigneur de Moussa (Moïse) et de Haroun (Aaron). »
26. ash-Shu'ara' ; 52 Et Nous révélâmes à Moussa (Moïse) (ceci) : « Pars de nuit avec Mes serviteurs, car vous serez poursuivis. »
26. ash-Shu'ara' ; 61 Puis, quand les deux partis se virent, les compagnons de Moussa (Moïse) dirent : « Nous allons être rejoints. »
26. ash-Shu'ara' ; 63 Alors Nous révélâmes à Moussa (Moïse) : « Frappe la mer de ton bâton. » Elle se fendit alors, et chaque versant fut comme une énorme montagne.
26. ash-Shu'ara' ; 65 Et Nous sauvâmes Moussa (Moïse) et tous ceux qui étaient avec lui ;
27. an-Naml ; 7 (Rappelle) quand Moussa (Moïse) dit à sa famille : « J'ai aperçu un feu ; je vais vous en apporter des nouvelles, ou bien je vous apporterai un tison allumé afin que vous vous réchauffiez. »
27. an-Naml ; 9 « Ô Moussa (Moïse), c'est Moi, Allah le Tout Puissant, le Sage. »
27. an-Naml ; 10 Et : « Jette ton bâton. » Quand il le vit remuer comme un serpent, il tourna le dos (pour fuir) sans revenir sur ses pas : « N'aie pas peur, Moussa (Moïse). Les Messagers n'ont point peur auprès de Moi.
28. al-Qasas ; 3 Nous te racontons en toute vérité, de l'histoire de Moussa (Moïse) et de Fir'awn (Pharaon), à l'intention des gens qui croient.
28. al-Qasas ; 7 Et Nous révélâmes à la mère de Moussa (Moïse) (ceci) : « Allaite-le. Et quand tu craindras pour lui, jette-le dans le flot. Et n'aie pas peur et ne t'attriste pas : Nous te le rendrons et ferons de lui un Messager. »
28. al-Qasas ; 10 Et le cœur de la mère de Moussa (Moïse) devint vide. Peu s'en fallut qu'elle ne divulguât tout, si Nous n'avions pas renforcé son cœur pour qu'elle restât du nombre des croyants.
28. al-Qasas ; 12 Nous lui avions interdit auparavant (le sein) des nourrices. Elle (la sœur de Moussa (Moïse)) dit donc : « Voulez-vous que je vous indique les gens d'une maison qui s'en chargeront pour vous tout en étant bienveillants à son égard ? »
28. al-Qasas ; 15 Il entra dans la ville à un moment d'inattention de ses habitants ; il y trouva deux hommes qui se battaient, l'un était de ses partisans et l'autre de ses adversaires. L'homme de son parti l'appela au secours contre son ennemi. Moussa (Moïse) lui donna un coup de poing qui l'acheva. - (Moussa (Moïse)) dit : « Cela est l'œuvre du Diable. C'est vraiment un ennemi, un égareur évident. »
28. al-Qasas ; 18 Le lendemain matin, il se trouva en ville, craintif et regardant autour de lui, quand voilà que celui qui lui avait demandé secours la veille, l'appelait à grands cris. Moussa (Moïse) lui dit : « Tu es certes un provocateur déclaré. »
28. al-Qasas ; 19 Quand il voulut porter un coup à leur ennemi commun, il (l'Israélite) dit : « Ô Moussa (Moïse), veux-tu me tuer comme tu as tué un homme hier ? Tu ne veux être qu'un tyran sur terre ; et tu ne veux pas être parmi les bienfaiteurs. »
28. al-Qasas ; 20 Et c'est alors qu'un homme vint du bout de la ville en courant et dit : « Ô Moussa (Moïse), les notables sont en train de se concerter à ton sujet pour te tuer. Quitte (la ville). C'est le conseil que je te donne. »
28. al-Qasas ; 28 « C'est (conclu) entre toi et moi, dit (Moussa (Moïse)). Quel que soit celui des deux termes que je m'assigne, il n'y aura nulle pression sur moi. Et Allah est Garant de ce que nous disons. »
28. al-Qasas ; 29 Puis, lorsque Moussa (Moïse) eut accompli la période convenue et qu'il se mit en route avec sa famille, il vit un feu du côté du Mont. Il dit à sa famille : « Demeurez ici. J'ai vu du feu. Peut-être vous en apporterai-je une nouvelle ou un tison de feu afin que vous vous réchauffiez. »
28. al-Qasas ; 30 Puis quand il y arriva, on l'appela, du flanc droit de la vallée, dans la place bénie, à partir de l'arbre : « Ô Moussa (Moïse) ! C'est Moi Allah, le Seigneur de l'univers. »
28. al-Qasas ; 31 Et : « Jette ton bâton » Puis quand il le vit remuer comme si c'était un serpent, il tourna le dos sans même se retourner. : « Ô Moussa (Moïse) ! Approche et n'aie pas peur : tu es du nombre de ceux qui sont en sécurité.
28. al-Qasas ; 33 « Seigneur, dit (Moussa (Moïse)), j'ai tué un des leurs et je crains qu'ils ne me tuent.
28. al-Qasas ; 36 Puis, quand Moussa (Moïse) vint à eux avec Nos prodiges évidents, ils dirent : « Ce n'est là que magie inventée. Jamais nous n'avons entendu parler de cela chez nos premiers ancêtres. »
28. al-Qasas ; 37 Et Moussa (Moïse) dit : « Mon Seigneur connaît mieux qui est venu de Sa part avec la guidée, et à qui appartiendra la Demeure finale. Vraiment, les injustes ne réussiront pas. »
28. al-Qasas ; 38 Et Fir'awn (Pharaon) dit : « Ô notables, je ne connais pas de divinité pour vous, autre que moi. Hâmân, allume-moi du feu sur l'argile puis construis-moi une tour peut-être alors monterai-je jusqu'au Dieu de Moussa (Moïse). Je pense plutôt qu'il est du nombre des menteurs. »
28. al-Qasas ; 43 Nous avons en effet, donné le Livre à Moussa (Moïse), - après avoir fait périr les anciennes générations, - en tant que preuves illuminantes pour les gens, ainsi que guidée et miséricorde afin qu'ils se souviennent.
28. al-Qasas ; 44 Tu n'étais pas sur le versant ouest (du Sinaï), quand Nous avons décrété les commandements à Moussa (Moïse) ; tu n'étais pas parmi les témoins.
28. al-Qasas ; 48 Mais quand la vérité leur est venue de Notre part, ils ont dit : « Si seulement il avait reçu la même chose que Moussa (Moïse) ! : « Est-ce qu'ils n'ont pas nié ce qui auparavant fut apporté à Moussa (Moïse) ? Ils dirent : « Deux magies se sont mutuellement soutenues ! » Et ils dirent : « Nous n'avons foi en aucune ».
28. al-Qasas ; 76 En vérité, Qarun (Coré) était du peuple de Moussa (Moïse) mais il était empli de violence envers eux. Nous lui avions donné des trésors dont les clefs pesaient lourd à toute une bande de gens forts. Son peuple lui dit : « Ne te réjouis point. Car Allah n'aime pas les arrogants.
29. al-'Ankabut ; 39 De même (Nous détruisîmes) Qarun (Coré), Fir'awn (Pharaon) et Hâmân. Alors que Moussa (Moïse) leur apporta des preuves, ils s'enorgueillirent sur terre. Et ils n'ont pas pu (Nous) échapper.
32. as-Sajdah ; 23 Nous avons effectivement donné à Moussa (Moïse) le Livre - ne sois donc pas en doute sur ta rencontre avec lui -, et l'avons assigné comme guide aux enfants d'Israʾil (Israël).
33. al-Ahzab ; 7 Lorsque Nous prîmes des prophètes leur engagement, de même que de toi, de Nouh (Noé), d'Ibrahim (Abraham), de Moussa (Moïse), et de 'Issa (Jésus) fils de Maryam (Marie) : et Nous avons pris d'eux un engagement solennel,
33. al-Ahzab ; 69 Ô vous qui croyez ! Ne soyez pas comme ceux qui ont offensé Moussa (Moïse). Allah l'a déclaré innocent de leurs accusations, car il était honorable auprès d'Allah.
37. as-Saffat ; 114 Et Nous accordâmes certes à Moussa (Moïse) et Haroun (Aaron) des faveurs,
37. as-Saffat ; 120 « Paix sur Moussa (Moïse) et Haroun (Aaron) »
40. Ghafir ; 23 Nous envoyâmes effectivement Moussa (Moïse) avec Nos signes et une preuve évidente,
40. Ghafir ; 26 Et Fir'awn (Pharaon) dit : « Laissez-moi tuer Moussa (Moïse). Et qu'il appelle son Seigneur ! Je crains qu'il ne change votre religion ou qu'il ne fasse apparaître la corruption sur terre. »
40. Ghafir ; 27 Moussa (Moïse) (lui) dit : « Je cherche auprès de mon Seigneur et le vôtre, protection contre tout orgueilleux qui ne croit pas au jour du Compte. »
40. Ghafir ; 37 les voies des cieux, et apercevrai-je le Dieu de Moussa (Moïse) ; mais je pense que celui-ci est menteur. » Ainsi la mauvaise action de Fir'awn (Pharaon) lui parut enjolivée ; et il fut détourné du droit chemin ; et le stratagème de Fir'awn (Pharaon) n'est voué qu'à la destruction.
40. Ghafir ; 53 En effet, Nous avons apporté à Moussa (Moïse) la guidée, et fait hériter aux enfants d'Israʾil (Israël), le Livre,
41. Fussilat ; 45 Nous avons effectivement donné à Moussa (Moïse) le Livre. Puis, il y eut controverse là-dessus. Et si ce n'était une parole préalable de ton Seigneur, on aurait certainement tranché entre eux. Ils sont vraiment, à son sujet, dans un doute troublant.
42. ash-Shura ; 13 Il vous a légiféré en matière de religion, ce qu'Il avait enjoint à Nouh (Noé), ce que Nous t'avons révélé, ainsi que ce que Nous avons enjoint à Ibrahim (Abraham), à Moussa (Moïse) et à 'Issa (Jésus) : « Etablissez la religion ; et n'en faites pas un sujet de divisions. » Ce à quoi tu appelles les associateurs leur paraît énorme Allah élit et rapproche de Lui qui Il veut et guide vers Lui celui qui se repent.
43. az-Zukhruf ; 46 Nous avons effectivement envoyé Moussa (Moïse) avec Nos miracles, à Fir'awn (Pharaon) et à ses notables. Il dit : « Je suis le Messager du Seigneur de l'univers. »
46. al-Ahqaf ; 12 Et avant lui, il y avait le Livre de Moussa (Moïse), comme guide et comme miséricorde. Et ceci est (un Livre) confirmateur, en langue arabe, pour avertir ceux qui font du tort et pour faire la bonne annonce aux bienfaisants
46. al-Ahqaf ; 30 Ils dirent : « Ô notre peuple ! Nous venons d'entendre un Livre qui a été descendu après Moussa (Moïse), confirmant ce qui l'a précédé. Il guide vers la vérité et vers un chemin droit.
51. adh-Dhariyat ; 38 (Il y a même un signe) en Moussa (Moïse) quand Nous l'envoyâmes, avec une preuve évidente, vers Fir'awn (Pharaon).
53. an-Najm ; 36 Ne lui a-t-on pas annoncé ce qu'il y avait dans les feuilles de Moussa (Moïse)
61. as-Saff ; 5 Et quand Moussa (Moïse) dit à son peuple : « Ô mon peuple ! Pourquoi me maltraitez-vous alors que vous savez que je suis vraiment le Messager d'Allah (envoyé) à vous ? » Puis quand ils dévièrent, Allah fit dévier leurs cœurs, car Allah ne guide pas les gens pervers.
79. an-Nazi'at ; 15 Le récit de Moussa (Moïse) t'est-il parvenu ?
87. al-A'la ; 19 les Feuilles d'Ibrahim (Abraham) et de Moussa (Moïse).

Une nouvelle recherche ?

Accès rapide

Pages de lecture

Pages d'écoute

Accès
rapide